Tous les week-ends de l'hiver et chaque jour de l'été, il est possible de prendre le thé à l'anglaise, comme au 19e siècle, à la Maison Uplands, dans l'arrondissement Lennoxville, à Sherbrooke.

Uplands, qui est une résidence patrimoniale, est l'une des plus vieilles maisons dans le secteur. Celui qui l'avait bâtie, en 1862, l'avait nommée Uplands en souvenir d'une résidence qu'il avait en Angleterre.

L'endroit appartient à la Ville depuis 2000 et abrite la Société d'histoire de Lennoxville-Ascot et sa collection d'objets et de meubles anciens y sont exposés. On y retrouve également le Centre culturel Uplands, qui présente des expositions contemporaines.

La Maison est là pour garder vivant l'héritage anglais et américain qui est indissociable de l'identité sherbrookoise.

« La tradition du thé a commencé il y a à peu près 300ans en Angleterre. On nous dit que c'était une duchesse qui avait des fringales en fin d'après-midi.On lui apportait un thé avec quelques bouchées pour qu'elle puisse être soutenue jusqu'à l'heure du souper. Elle invitait des amies à ce moment. On nous dit que c'est comme ça que l'heure du thé a commencé », explique la directrice de l'endroit, Nancy Robert.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine