Retour

Princeville : des balançoires adaptées font leur apparition dans les parcs

Princeville, dans le Centre-du-Québec, fait un pas en avant pour ses résidents à mobilité réduite. Une première balançoire adaptée a été installée dans un parc.

Ce geste fait suite à l'intervention de Marie-Pier Fleury. Son garçon est atteint d'une anomalie chromosomique et il ne pouvait profiter pleinement des installations dans les parcs municipaux.

« Le seul jeu qu'Isaï pouvait faire, c'était s'asseoir par terre et jouer dans le sable. Je l'asseyais dans une autre balançoire, mais plus ça va, plus c'est difficile pour moi, et lui, il est moins bien dedans », raconte la mère de famille.

Le maire de Princeville, Gilles Fortier, envisage même d'aller plus loin dans les prochains mois et d'installer des balançoires dans d'autres parcs de la municipalité. Une décision qui réjouit Marie-Pier Fleury.

L'Association des personnes handicapées de l'Érable espère maintenant que cette ouverture va inspirer d'autres municipalités.

« Malheureusement, il y a encore énormément de travail à faire. On parle de parcs, mais aussi d'endroits publics comme les bars, les restaurants et les commerces. C'est un combat de tous les jours. On espère qu'il va y avoir plus d'ouverture et qu'ils n'attendent pas juste qu'on aille frapper à leur porte pour bouger », souligne la coordonnatrice par intérim de l'organisme, Mélanie Aubin.

Exemples ailleurs

D'autres villes de la région se sont déjà dotées de tels dispositifs pour leurs résidents à mobilité réduite avec leur politique d'accessibilité universelle.

C'est le cas de Sherbrooke et de Drummondville. À Victoriaville, 85 % des parcs sont équipés de la sorte.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine