Retour

Prison Winter : Michel Harnois n'abandonne pas le projet

Pas de cure de jouvence pour la prison Winter de Sherbrooke. L'analyse du projet de réhabilitation de ce lieu historique suggère des coûts trop élevés sans rentabilité à la clé, selon Destination Sherbrooke. Le directeur général de la Société d'histoire de Sherbrooke se dit déçu mais loin d'être abattu.

Un texte de Renée Dumais-Beaudoin

Un projet de mise en valeur de la prison Winter avait été proposé par la Société d'histoire de Sherbrooke qui y voit un potentiel touristique. Destination Sherbrooke a donné le mandat d'identifier les retombées potentielles et les projections financières préliminaires d'un tel projet à la firme Desjardins Marketing Stratégique. Une démarche qui a coûté 75 000 dollars depuis 2008 dans l'analyse de ce projet.

À la suite du dépôt du rapport, l'organisme recommande à la Ville de ne pas aller de l'avant avec ce projet.

Le directeur général de la Société d'histoire, Michel Harnois s'est dit déçu, mais loin d'être abattu. Il confirme que des démarches sont toujours en cours pour trouver une autre source de financement afin de faire avancer le projet. Une campagne de sociofinancement pourrait même être mise en branle dans les prochaines semaines. Des bailleurs de fonds privés et publics ont même déjà été sollicités.

Certains conseillers ont suggéré une réouverture partielle à un coût moindre d'environ 300 000 dollars. Le président de Destination Sherbrooke, Remi Demers, propose que la Société d'histoire de Sherbrooke s'associe à d'autres promoteurs, il se dit par ailleurs ouvert aux nouvelles idées.

Le président du Comité pour la sauvegarde de la vieille prison de Sherbrooke, Martin Barrette, demande à la ville d'octroyer 9000 $ à son comité et à la Société d'histoire de Sherbrooke pour poursuivre l'étude enclenchée.

Selon lui, les aspects culturel, éducationnel et historique mériteraient aussi d'être étudiés. Il ajoute que ce genre de projet fonctionne, sans demander un investissement trop important. « Une prison austère est une prison qui attire du monde », assure-t-il.

Plus d'articles

Commentaires