Retour

Privée d'indemnités, Simone Garo en colère contre la SAAQ

Même si Simone Garo a subi une 28e chirurgie en décembre dernier et que ses dossiers médicaux montrent qu'elle ne peut toujours pas reprendre le travail, la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ) refuse de l'indemniser depuis deux ans.

« Les médecins le disent : ''Regarde, t'es en arrêt de travail. Tu viens d'avoir une chirurgie, ce n'est pas ta première et ce n'est pas ta dernière. Tu as une convalescence à faire et il faut que tu te reposes parce que t'en as une prochaine qui s'en vient et probablement une autre'' », explique la résidente de Saint-Théodore-d'Acton.

Il y a près de 14 ans, Simone Garo a failli perdre la vie après une collision frontale sur l'autoroute 55, à la hauteur de Bécancour. La jeune femme revenait d'une soirée avec des amies et s'est endormie au volant de son véhicule. Coma. Reconstruction du visage. Greffes de peau. Les chirurgies se sont enchaînées... et ne sont toujours pas terminées.

« J'en ai deux autres sûres qui s'en viennent, donc ils [les médecins] veulent que je me repose. C'est normal. Après une chirurgie comme ça, il y a beaucoup d'impact après », résume celle qui est maintenant mère de trois enfants.

Simone Garo sortait d'ailleurs de son rendez-vous postopératoire avec son médecin lorsque Radio-Canada l'a rencontrée. Un porte-parole de la SAAQ nous a confié attendre le résultat de ce suivi pour analyser de nouveau le dossier.

L’organisme rappelle aussi qu’une première audience pour régler le litige devant le Tribunal administratif du Québec (TAQ) a été annulée par Simone Garo en juin en raison d’un changement d’avocat. Une date ultérieure doit être fixée, à moins qu’elle n'obtienne gain de cause d’ici là.

D'après les informations de Jean-François Dumas

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards