Retour

Programme études-sport à l'école Carillon : des parents ne digèrent toujours pas la décision de la CSRS

Les parents des élèves de premier cycle fréquentant le programme études-sport de l'école Carillon de Sherbrooke seront nombreux lors de l'assemblée des commissaires, le 18 avril. Ces parents veulent faire renverser la décision de la Commisssion scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS) d'interdire ce programme aux plus jeunes.

Ce programme études-sport a été créé à l'origine pour les jeunes de la troisième à la sixième année. Jusqu'ici, les plus jeunes pouvaient accompagner les plus vieilles. La CSRC a toutefois décidé de refuser l'accès aux jeunes de maternelle, de première et de deuxième année à ce programme en patinage artistique et en gymnastique à compter de l'an prochain.

Les commissaires considèrent que les élèves sont trop jeunes pour se concentrer uniquement sur un sport à cet âge, mais surtout pour pratiquer une activité de façon « intensive sur le nombre de répétitions en une semaine ». Une décision qui déçoit les parents d'Alicia et Sandrine, Audrey Girard et Stéphane Blais.

« Nous, nos filles ont déjà exploré d'autres sports avant d'aller vers le patinage artistique de compétition. Elles ont essayé la danse, le tennis, la gymnastique, le soccer. On a donc exploré beaucoup de sports », raconte Audrey Girard.

« C'est illogique et on déplore ça. On trouvait que la logistique en place était parfaite. Elles patinent pendant la journée alors elles ont plus d'énergie. Elles peuvent se coucher tôt. Ça a paru sur les résultats académiques qui sont excellents », ajoute Stéphane Blais.

La décision des commissaires semble ferme, mais les parents sont convaincus que leur jugement est erroné et qu'il faut encourager les jeunes dès l'âge de cinq ans à faire du sport.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine