Retour

Projet Northern Pass : le BAPE informera les Estriens

Le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) tiendra une séance d'information sur le Projet de ligne d'interconnexion Québec-New Hampshire d'Hydro-Québec le 20 juin prochain à Sherbrooke.

Les citoyens pourront s'informer sur le projet aussi appelé Northern Pass, sur la procédure d'évaluation et d'examen des impacts sur l'environnement, sur le processus de consultation publique ainsi que sur le rôle du BAPE.

Hydro-Québec projette la construction d'une ligne à courant continu d'une tension de 320 kV, d'une longueur de 79,2 km, entre le poste des Cantons, situé dans la MRC de Val Saint-François en Estrie, et la frontière Québec-New Hampshire. Cette ligne permettrait d'accroître la capacité d'exportation du réseau d'Hydro-Québec vers le marché de la Nouvelle-Angleterre.

Le coût du projet est estimé à 125 millions de dollars. Selon l'échéancier d'Hydro-Québec, il est prévu que les travaux s'amorcent au cours de l'automne 2017. La mise en service est prévue au printemps 2019.

Impacts sur l'environnement

Selon l'étude d'impact faite par Hydro-Québec, le projet aurait des répercussions sur les peuplements forestiers, sur les milieux humides et sur les oiseaux nicheurs. 

C'est le déboisement autour de l'emprise projetée qui causerait ces impacts. Afin « d'optimiser davantage l'intégration de la ligne dans la portion sud du tracé », Hydro-Québec mettrait en place un projet pilote, en collaboration avec l'organisme Forêt Hereford, qui permettrait de réduire de 20 m la largeur de déboisement dans l'emprise de la ligne.

On estime que 44 hectares de milieux humides seraient touchés par le déboisement. Ces milieux conserveraient toutefois leurs fonctions écologiques, même si le projet devrait entraîner une modification de la structure végétale dans les aires déboisées.

Bien que les travaux de déboisement seraient effectués en dehors de la période de nidification des oiseaux, le projet aurait des répercussions sur certaines espèces, dont la paruline du Canada, en raison de la perte d'habitat prévue.

Demande d'audience publique

Il est possible de faire une demande d'audience publique auprès du ministre de l'Environnement, et ce, jusqu'au 8 juillet prochain. Si le ministre accède à ces demandes, le BAPE pourrait être chargée d'enquêter sur le projet et de consulter la population à ce sujet.

La séance d'information, à laquelle participera Hydro-Québec, aura lieu le 20 juin 2016, à 19 h 30, à l'Hôtel Delta Sherbrooke.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine