Retour

Projet Optilab à Drummondville : 20 000 personnes signent une pétition

Quelque 20 000 personnes s'opposant au projet Optilab ont signé une pétition demandant un moratoire. La pétition a été déposée jeudi par le député de Québec solidaire, Amir Khadir. 

Ce projet du gouvernement du Québec vise à centraliser les laboratoires de biologie médicale de la province. Si la réforme du ministre de la Santé Gaétan Barette va de l'avant, près de 70 % des prélèvements faits à Drummondville seraient analysés à Trois-Rivières.

C'est l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) qui est à l'origine de cette pétition. Le syndicat dénonce le fait que très peu de détails ont été fourni au personnel depuis l'annonce de ce projet. « Les technologistes médicales que nous représentons, qui sont au cœur des services de laboratoire, sont tenues dans le noir », déplore la présidente de l'APTS, Carolle Dubé.

Cusson inquiet

En début de semaine, préoccupé par les possibles pertes d'emplois liées au transfert de ces activités à l'extérieur de sa municipalité, le maire de Drummondville, Alexandre Cusson, a demandé une rencontre rapide avec le ministre de la Santé

Gaétan Barette s'était montré rassurant devant les inquiétudes du maire. « C'est un exercice qui est pour fait pour optimiser et pour faire des économies. À Drummondville, il y a un hôpital, cet hôpital a besoin d'un laboratoire ouvert 24 heures sur 24. Donc, il se doit d'avoir du personnel pour faire fonctionner l'équipement », avait-il dit.

C'est au CHUS - Hôpital Fleurimont, à Sherbrooke que sera implanté le mégalaboratoire, appelé laboratoire serveur. 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine