Retour

Propos de Trump : les producteurs de lait de l'Estrie inquiets

Les positions de Donald Trump sur l'industrie laitière canadienne font réagir bon nombre de producteurs laitiers en Estrie.

Dans un discours prononcé au Wisconsin, mardi, le président des États-Unis a promis aux producteurs laitiers de revoir les accords commerciaux avec le Canada, qu’il a qualifiés d’« injustes ».

En vertu de l’actuel système de gestion de l’offre qui encadre la production laitière au Canada, seule une infime quantité de lait américain peut franchir les frontières canadiennes. Les producteurs du Wisconsin demandent depuis plusieurs mois un libre accès au marché canadien. Ils affirment que cette pratique du Canada a entraîné des pertes de ventes de 150 millions de dollars américains.

L'Estrie compte environ 500 producteurs laitiers et seulement dans la MRC de Coaticook, il y en a 180. L'une d'elles, Karine Moreau, tient mordicus au système de gestion de l'offre qui encadre l'industrie laitière. « Avec le format de ferme que nous avons, nous sommes capables de faire vivre notre famille. C'est sûr que s'il y a des brèches dans le système, à court et moyen terme, ce sera beaucoup plus difficile pour nous. Nous avons un petit troupeau d'une soixantaine de vaches. Si ça change, il faudra que je me trouve un produit de niche ou un projet différent pour me démarquer et vendre mon lait. »

« Nous sommes une petite partie de la population, nous les agriculteurs. Nous sommes peut-être 2 %, mais il est important. Nous sommes là pour nourrir la population et les produits d'ici sont ce qu'il y a de meilleur », rappelle-t-elle.

Même son de cloche chez Jean-Philippe Côté, un producteur laitier de Magog qui possède 80 têtes dans son troupeau. « Il y a beaucoup d'investissement et d'emplois qui en dépendent. Ça assure la survie des fermes familiales. Il va falloir être créatif pour passer au travers d'une fin de gestion de l'offre, mais ce n'est vraiment pas un scénario qui doit être envisagé. J'en suis convaincu. »

Ce dernier déplore l'attitude du président américain dans ce dossier. « C'est un peu spécial venant d'un pays comme les États-Unis qui importe à peine 2 % de leur marché [laitier] alors qu'au Canada, on en importe 10 %. C'est impressionnant de voir comment c'est géré par l'administration Trump. »

Plus d'articles

Commentaires