Retour

Quadruple honneur pour Carey Price : son entraîneur jubile

Carey Price est devenu mercredi soir le premier gardien depuis Dominik Hasek (1997-1998) à obtenir les trophées Vézina, Hart et Ted-Lindsay. Il aussi le premier gardien à gagner les trophées Hart et Vézina au cours d'une même saison depuis José Théodore en 2002.

Un texte de Geneviève Proulx

L'entraîneur de Carey Price, le Sherbrookois Stephane Waite, est particulièrement fier du trophée Ted-Lindsay dont le récipiendaire est choisi par les joueurs. Il estime que Carey Price mérite l'honneur. « Pour moi, c'est certain que c'est l'fun. On s'y attendait, mais ce n'était pas un objectif pour nous. Je suis content pour lui, mais je sais que ça rend Carey mal à l'aise. Il dit toujours que sans ses coéquipiers, il n'est rien. Il le pense vraiment. Carey est très apprécié de ses coéquipiers parce que c'est un gars d'équipe. »

La diversité des prix reçus a de quoi rendre l'entraîneur fier des réalisations de son protégé. « Ces trophées ont tous été votés par des gens différents. C'est incroyable! Ça veut dire qu'il est reconnu dans toutes les sphères : la presse, les dirigeants et les joueurs. Il devrait être fier. C'est assez impressionnant! »

Stéphane Waite rappelle que rapidement ces honneurs seront derrière eux. « Dans quelques mois, quand le camp d'entraînement commencera, ce sera oublié. Mon objectif, l'objectif de l'équipe, l'objectif de Carey, c'est la coupe Stanley. Ça vaut beaucoup plus que tous ces trophées-là. »

En attendant de remettre la main sur la coupe Stanley, Stéphane Waite promet d'aller féliciter son frère, Jimmy, qui viendra présenter le célèbre trophée aux Sherbrookois le 14 juillet. « Je suis vraiment content pour lui. En plus, on partage le trophée Jennings (remis au gardien qui a accordé le moins de buts) qui a été remis à Carey Price et à Corey Crawford dont il est l'entraîneur à Chicago. C'est spécial. C'est probablement la première fois dans l'histoire de la Ligue nationale que deux frères se partagent le trophée Jennings. C'est quelque chose qu'on n'oubliera pas. »

Price a savouré 44 victoires cette saison, brisant du même coup le record de concession appartenant à Jacques Plante et à Ken Dryden. Sa moyenne de buts alloués de 1,96 et son taux d'efficacité de ,933 lui ont permis de trôner au 1er rang dans ces catégories parmi tous les gardiens du circuit Bettman. En vertu du moins grand nombre de buts accordés, Price était déjà assuré d'hériter, conjointement avec Corey Crawford des Blackhawks, du trophée William-Jennings.

Plus d'articles

Commentaires