Retour

Quartier Well Sud : Sherbrooke rectifie le tir

La Ville de Sherbrooke rectifie le tir quant à l'expérience requise par les promoteurs qui soumettent des projets pour le Quartier Well Sud. Le critère des 15 ans d'expérience initialement demandé a été revu à la baisse.

Les promoteurs doivent maintenant avoir 10 ans d’expérience et non pas 15 comme le stipulait l'appel de propositions lancé la semaine dernière.

« En donnant 15 ans, je pense qu'on jouait safe pour pouvoir avoir un projet de qualité, mais compte tenu des demandes répétitives des conseillers sur le fait d'abaisser l'expérience à dix ans, ça nous semblait acceptable.On peut très bien recevoir un bon projet avec dix ans d'expérience », explique la présidente du comité de revitalisation du centre-ville, Chantal L'Espérance.

Selon la conseillère municipale, les élus avaient discuté des années d'expérience exigées lors d'un huis clos. 10, 12 et 15 ans d'expérience minimalement requise avaient alors été mentionnés. « On pensait que ce qui faisait consensus c'était le 15 ans, mais on s'est rendu compte qu'il y avait des élus qui n'étaient pas confortables avec ça. Finalement en mettant 10 ans, ça nous assurait quand même d'une expérience qui était suffisamment importante pour le projet », ajoute Chantal L'Espérance.

La Ville invite les promoteurs qui n'ont pas dix ans d'expérience à s'associer avec des partenaires plus expérimentés. Chantal l'Espérance n'écarte pas l'idée de changer de nouveau l'appel de propositions.« On nous a reproché au début d'avoir un seul projet sans savoir s'il y en avait d'autres meilleurs. Là ce qu'on veut c'est se donner la chance d'en avoir le plus possible », conclut-elle.

La Ville de Sherbrooke a officiellement lancé un appel de proposition le 5 juillet dernier invitant les entrepreneurs à soumettre leurs projets pour revitaliser le centre-ville.

L’appel concerne les cinq bâtiments situés sur la rue Wellington Sud, dont notamment l’hôtel Wellington et le stationnement à étages.

Un stationnement à étages, une place publique et un quartier général de l'entrepreneuriat sont exigés dans le nouveau projet.

Plus d'articles