Retour

Quatrième anniversaire de la tragédie de Lac-Mégantic : plus de sécurité réclamée

Les résidents de Lac-Mégantic ont souligné jeudi, le 6 juillet, le quatrième anniversaire du déraillement de train qui a fait 47 morts et détruit la majeure partie du centre-ville.

Les cloches de l'église Ste-Agnès ont résonné 47 fois pour rappeler les victimes de la tragédie. Des gens émus, encore endeuillés, s'étaient rassemblés pour assister à la messe visant à commémorer l'événement.

Les cérémonies se sont déroulées dans la sobriété pour respecter la douleur toujours présente des Méganticois. Plusieurs d'entre eux ont souligné l'importance de marquer ce triste anniversaire, même si cela ramène des émotions difficiles.

Si le vide de 47 personnes se fait toujours ressentir, celui du centre-ville leur rappelle tous les jours tout ce qu'ils ont perdu. La construction est entamée, mais il reste encore bien du travail à faire pour que les Méganticois retrouvent leur milieu de vie d'antan, qui commence doucement à se réinstaller.

« Rebâtir un centre-ville de bâtisses, oui, mais en même temps, il faut que les humains se rebâtissent. C'est sûr que c'est une période qui nous ramène à il y a quatre ans, sauf qu'il y a beaucoup de joie et d'action », se réjouit Sonia Dumont, porte-parole du bureau de reconstruction.

Une voie de contournement qui se fait toujours attendre

La tragédie du 6 juillet 2013 a entraîné des centaines de millions de dollars en coûts de reconstruction et de nettoyage, de même que la faillite de Montreal, Maine & Atlantic (MMA), l'entreprise qui détenait et exploitait les voies ferrées.

La Coalition des citoyens et organismes engagés pour une sécurité ferroviaire a profité de l'occasion pour rappeler qu'il était urgent que les gouvernements annoncent la construction d'une voie de contournement. « On veut que ce soit annoncé dès cet été et qu'en attendant, qu'on corrige cette courbe de la mort », exige le porte-parole du groupe, Robert Bellefleur.

Cette courbe à laquelle il fait allusion est celle qui a été reconstruite à la suite de la tragédie. Selon M. Bellefleur, la courbe est encore plus accentuée qu'elle ne l'était avant l'accident ferroviaire. « On a appris, lors des audiences du BAPE en mai dernier, que la courbe avait été reconstruite avec un angle supérieur de 8 degrés alors qu'elle était de 4 degrés auparavant. Ce qui veut dire qu'elle est encore plus dangereuse qu'avant. »

« Ça nous inquiète beaucoup parce que depuis janvier 2014, il circule à Lac-Mégantic des convois de produits dangereux. Chaque semaine, on en compte dix qui transportent une vingtaine de citernes de propane, d'acide sulfurique, de chlorate de sodium, de la gazoline automobile avec éthanol. »

M. Bellefleur a rappelé que le Bureau des transports du Canada avait identité la courbe et la vitesse comme étant « responsables du déraillement ».

Par voie de communiqué, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard a tenu à rappeler que le gouvernement « réaffirme son soutien à la communauté méganticoise ». « Le Québec n’oubliera jamais cette tragédie. Malheureusement, nous ne guérissons pas les âmes aussi rapidement que les infrastructures, c’est pourquoi nous demeurons aux côtés des Méganticoises et des Méganticois afin qu’ils poursuivent la reconstruction de leur communauté. Ceux-ci témoignent d’une force et d’une résilience exceptionnelles », a-t-il dit.

Depuis 2013, Québec soutient avoir versé plus de 250 millions de dollars pour la relance de Lac-Mégantic, la décontamination, le rétablissement et la reconstruction de la ville.

Reconstruction

Tout en s'attardant à la reconstruction, les résidents n'abandonnent pas leurs appels pour une voie de contournement qui ferait passer les trains à l'écart du coeur de la ville. Le gouvernement fédéral et celui du Québec ont financé une étude de faisabilité sur la question et le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement a aussi amorcé des audiences en mai.

Pendant que les législateurs continuent de chercher des moyens pour améliorer la sécurité ferroviaire, Lac-Mégantic a progressé grandement dans son processus de reconstruction. Sonia Dumont, une porte-parole du Bureau de reconstruction du centre-ville de Lac-Mégantic a indiqué que les travaux pour plusieurs projets, dont un nouveau parc, une allée piétonnière et un espace communautaire multifonctionnel, allaient s'amorcer cet automne.

La Ville s'est aussi dotée d'un programme dans le cadre duquel des résidents agissent comme guide pour les visiteurs et les touristes.

Procès

Sur un autre front, trois ex-employés du chemin de fer attendent leur procès après avoir plaidé non coupables à 47 chefs de négligence criminelle ayant causé la mort - une accusation qui peut entraîner une peine maximale de prison à vie.

Leur procès doit se tenir à Sherbrooke plutôt qu'à Lac-Mégantic, et devrait s'étendre du 11 septembre au 21 décembre.

MMA a été mise en accusation et a plaidé non coupable à des chefs similaires. Un procès distinct doit s'amorcer à une date ultérieure.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine