Retour

Québec solidaire en mode séduction en Estrie

Québec solidaire veut gagner du terrain dans la province, en courtisant les électeurs à l'extérieur de Montréal, notamment en Estrie, où il espère faire élire des députés en 2018.

Le co-porte-parole de la formation politique, Gabriel Nadeau-Dubois, était dans la région cette fin de semaine pour faire signer une pétition en faveur de la hausse du salaire minimum à 15 $. Après Richmond samedi, Gabriel Nadeau-Dubois était à Sherbrooke dimanche.

Il est essentiel pour Québec solidaire de faire des gains en dehors de Montréal en marquant sa présence dans les différentes régions de la province. « Notre objectif c’est vraiment faire sortir Québec solidaire de l’île de Montréal », dit-il, et l’Estrie est une des régions dans lesquelles il espère « faire des avancées ».

La nécessité de se positionner comme un parti pour tout le Québec est au cœur des discussions au sein de cette formation politique depuis plusieurs mois.

Québec entend aborder le bilan économique des libéraux dans sa campagne. Un bilan, qu’il juge désastreux.

Le co-porte-parole de QS se dit peu impressionné par la performance économique des libéraux. « Quand on regarde sur le terrain, les salaires n’ont pas augmenté, l’endettement des familles et les « épuisements professionnels n’ont jamais été aussi nombreux », souligne Gabriel Nadeau-Dubois.

Plus d'articles

Commentaires