Retour

Recherchée pour avoir vidé un appartement meublé à Asbestos

Un couple d'Asbestos est à la recherche d'une locataire qui aurait fui un de leurs appartements non seulement sans payer ses six derniers mois de loyer, mais en volant tous les meubles qui appartenaient aux propriétaires et en laissant l'endroit dans un état insalubre.

Un texte de Geneviève Proulx

Au total, les propriétaires estiment leurs pertes à plus de 18 000 $ incluant le loyer impayé et des achats frauduleux. La Sûreté du Québec, de son côté, confirme qu'une plainte a été déposée, mais ne veut pas commenter pour ne pas nuire à l'enquête en cours.

C'est deux mois après l'arrivée de la locataire dans ce logement que les mésaventures de Dany Pellerin ont commencé alors qu'elle aurait cessé de payer son loyer. « Pour expliquer ses retards, elle me disait qu'elle avait déposé l'argent dans mon compte, mais qu'elle s'était trompée de transit (-le code identifiant la succursale bancaire-) et que la Caisse Desjardins était en train de démêler les choses. Finalement, j'ai porté plainte à la Régie du logement en septembre. » L'audience en recouvrement du loyer et pour résilier le bail aura lieu le 24 janvier prochain.

Fraudes dans 2 quincailleries

Puis, le 7 décembre, la locataire se serait présentée dans une quincaillerie d'Asbestos afin d'y faire des achats au nom de son propriétaire. « Elle avait deux paniers pleins au montant de 752 $. Elle disait que c'était pour rénover son loyer. La caissière m'a appelé pour vérifier si c'était vrai comme c'est indiqué dans mon dossier. Les rénovations étaient terminées depuis cinq mois. Elle n'avait pas rapport de prendre ça à mon nom. Je lui ai dit que commencer par payer son loyer! », raconte-t-il. La transaction n'a finalement pas été effectuée.

Inquiet, M. Pellerin a immédiatement communiqué avec la Sûreté du Québec. « On est allé à l'appartement. Je voulais montrer aux policiers que tous les meubles sont à moi et que j'avais peur qu'elle parte avec tout. »

Malgré tout, le 8 décembre, la suspecte aurait répété son manège dans une autre quincaillerie. « Là, elle s'est présentée à la caisse avec des achats totalisant 1418 $. La caissière n'a pas fait les vérifications nécessaires et ne m'a pas appelé malgré ce qui est inscrit dans mon dossier. La dame est partie avec ses achats. Trois jours plus tard, elle est retournée à la même quincaillerie pour acheter encore pour 150 $ de vernis à plancher alors que je n'ai même pas de plancher de bois franc! », déplore-t-il.

Selon lui, ces achats seraient destinés à rénover un autre logement. « On voyait sur Facebook qu'elle préparait un appartement plus grand pour y faire un studio. » Pour l'instant, M. Pellerin est tenu de rembourser la quincaillerie.

C'est entre Noël et le jour de l'An que Dany Pellerin s'est rendu compte que la dame était partie sans préavis. « Ça fait 30 ans que j'ai ce bloc et tu rentres là et tu vois que c'est vide, c'est très choquant. J'ai immédiatement porté plainte à la police. »

« Ce n'est pas du vol! »

Depuis, Dany Pellerin a réussi à parler à sa locataire qui prétend que ce n'est pas un vol. « Elle dit que ce sont les déménageurs qui se sont trompés et qui ont tout emporté. Mais je sais très bien qu'elle avait loué un U-Haul, qu'elle n'a pas engagé de déménageurs. Elle dit qu'elle veut me retourner les accessoires qui sont à moi, mais tout est à moi. Elle n'avait qu'un lit double! » Même les lustres auraient été dérobés.

À l'heure actuelle, M. Pellerin n'avait pas vu la couleur de l'argent qu'elle lui doit ni les objets dérobés.

Un appel lancé sur Facebook pour retrouver la dame a été partagé plus de 23 000 fois à ce jour. Plusieurs personnes de partout au pays et même aux États-Unis ont communiqué avec les propriétaires à son sujet. « Elle aurait de dossiers de fraude un peu partout, en Colombie-Britannique, la GRC la rechercherait, l'OPPen Ontario aussi. Avoir fait des recherches, une enquête de crédit, je ne lui aurais jamais loué. C'est une erreur de ma part. »

Plus d'articles

Vidéo du jour


Regardez la réaction de cette fille!





Rabais de la semaine