Retour

Récolte des foins : la pluie inquiète les agriculteurs

Les temps pluvieux des dernières semaines inquiètent les agriculteurs de l'Estrie et du Centre-du-Québec. La récolte du foin est retardée en raison des champs qui sont trop humides. 

Un texte de Geneviève Proulx

Pour pouvoir engranger le foin, il faut plusieurs jours sans pluie. Or, avec la météo peu clémente, la deuxième récolte est déjà en retard. Les agriculteurs craignent pour la qualité de leur lait, mais aussi de devoir s'approvisionner ailleurs, ce qui ferait augmenter leurs coûts.

La qualité du foin a un impact direct sur la production des agriculteurs. « Si les récoltes ne sont pas de qualité, c'est ce qu'on donne à manger à nos animaux, donc ça affecte le niveau de production. Alors la météo, c'est un facteur de stress tous les matins », soutient le producteur laitier Thierry Jetton.

Le producteur de fromage de Sainte-Élizabeth-de-Warwick, Charles Morin, est du même avis. « On veut avoir le meilleur lait possible pour avoir le meilleur fromage possible. Tout s'ensuit à partir du lait. »

La deuxième récolte de l'été est déjà en retard par rapport aux autres années. « Si je n'ai pas mon foin sec, je suis mal pris. Je ne peux pas le donner à mes vaches. Dans ce cas-là, il est perdu et je dois en acheter d'autres, ce qui représente des coûts supplémentaires en plus d'être une denrée rare », explique M. Morin.

La troisième et dernière coupe est prévue pour la mi-septembre. Elle doit être la meilleure en terme de qualité, mais elle sera cependant la plus petite des trois récoltes.

Plus d'articles

Commentaires