Retour

Recours collectif contre les frères du Mont-Sacré-Coeur de Granby : la présumée victime interrogée

Le dossier du recours collectif à l'endroit des frères du Collège Mont-Sacré-Coeur était de retour devant les tribunaux vendredi.

Monsieur A., tel qu'on le surnomme pour préserver son identité, a subi un interrogatoire au palais de justice de Granby. La défense a questionné le témoin pendant un peu plus d'une heure. Elle tente de déterminer si monsieur A. a les capacités de bien représenter les autres victimes présumées.

Selon les faits allégués, il aurait été victime d'agression sexuelle à plus de 300 reprises entre 1973 et 1975, alors qu'il fréquentait l'institution scolaire. Les accusations visent le frère Claude Lebeau, mais aussi des enseignants, surveillants de dortoir et supérieurs du collège Mont-Sacré-Coeur qui auraient commis des gestes de nature sexuelle sur des élèves pendant une période de plus de 40 ans.

Selon les avocats impliqués dans le dossier, l'étape s'est bien déroulée. « On voulait que cette démarche se fasse dans le respect pour le requérant. On a atteint cet objectif. Le tout s'est fait de façon très respectueuse selon le juge », soutient l'avocat de la défense, Me Éric Simard.

« Monsieur A. est venu témoigner et a répondu à toutes les questions. Je suis très fier de lui. Ce n'est pas facile pour une victime d'agression sexuelle de venir témoigner, mais il l'a fait », rappelle l'avocat et instigateur du recours collectif, Me Robert Kugler.

La demande de recours collectif a pris de l'ampleur dans les derniers mois. Plus de 70 témoignages d'autres présumées victimes ont été recueillis.

Monsieur A, qui dit ne pas être prêt à s'adresser aux médias, encourage les gens à dénoncer tout geste inapproprié s'ils ont à le faire.

La cause sera de retour en cours en mai prochain. On saura alors si le recours collectif est autorisé ou non.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un oisillon aide son frère à sortir de sa coquille





Rabais de la semaine