Retour

Réforme de la santé : « Gaétan Barette porte-t-il des lunettes roses? » - François Bonnardel

Le député de Granby, François Bonnardel, déplore les effets de la réforme du système de santé en Estrie. Dans un communiqué, le député de la Coalition avenir Québec décrie bon nombre de situations où les « résultats escomptés ne sont pas au rendez-vous ».

Par exemple, il cite des modifications dans la répartition des médecins spécialistes par le ministère de la Santé. Celles-ci ont pour résultat que le calcul ne se fait plus par établissement, mais par région. M. Bonnardel note qu'on passe ainsi sous silence le manque de médecins spécialistes dans certains établissements.

« Avant, on était capables de définir par hôpital quel était le nombre de médecins et de spécialistes. Par exemple, si en Estrie il y a 14 neurologues, avant on pouvait voir qu'on en avait 2 à Granby. Maintenant, en centralisant tous les chiffres, on n'est plus capables de déterminer avec précision les besoins que nous avons et ceux que nous aurons dans le futur. C'est un manque de transparence énorme du ministère de la Santé », indique le député Bonnardel. Ce dernier ajoute que, depuis des mois, les deux neurologues de Granby demandent l'ajout d'un troisième neurologue afin de diminuer l'attente pour les patients dans cette spécialité.

François Bonnardel se demande si le ministre Barette « porte des lunettes roses pour penser que sa réforme de santé est un succès en Estrie. » « Je ne sais pas à qui le ministre parle, mais que ce soit le Protecteur du citoyen ou le Commissaire aux plaintes et à la qualité des services du CIUSSS de l’Estrie - CHUS, tous s’entendent pour dire que c’est loin d’être rose dans les établissements de santé en Estrie », s'est-il indigné.

Le député de la CAQ indique par exemple qu'il y a 4964 patients en attente d'une intervention chirurgicale en Estrie, dont 812 attendent depuis plus de 6 mois.

Plus d'articles