Retour

Réfugiés syriens : les organismes d'accueil déplorent le manque d'information

Des organismes d'accueil des réfugiés syriens de la région déplorent le manque d'information en provenance du gouvernement. Les regroupements n'ont souvent que 24 ou 48 heures pour se déployer avant l'arrivée d'une famille. Une situation qui mérite d'être améliorée selon eux.

À Granby, l'organisme Solidarité ethnique régionale de la Yamaska (SERY) se prépare à accueillir 70 réfugiés syriens. Malgré les efforts déployés pour être prêts, ils sont toujours en attente.

Les 13 organismes d'accueil au Québec devraient être mis au courant de ce qui se passe, soutient Johanne Ouellette. « Ils devraient nous envoyer un courriel en disant : désespérez pas, ils vont arriver, y'a eu des retards à cause de telles ou telles choses », ajoute-t-elle.

Les organismes comme le SERY de Granby ou le Service d'aide aux Néo-Canadiens de Sherbrooke risquent d'être avisés de la venue des familles seulement une fois qu'elles seront dans l'avion.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine