Retour

Relation amoureuse avec un fermier : une agronome radiée

Mélanie Joubert, une agronome de la région, vient d'être radiée pour six mois de son ordre professionnel pour avoir développé une relation amoureuse avec un fermier qui avait requis ses services.

Un texte de Yannick Bergeron

Les agronomes font partie des 45 ordres professionnels du Québec qui doivent respecter le Code des professions, comme les médecins, les infirmières, les avocats, etc.

Mélanie Joubert a contrevenu à l'article qui stipule qu'un professionnel ne peut développer une relation avec la personne qui requiert ses services. En plus d'être radiée pour six mois, elle devra payer une amende de 1000 $.

C'est la première fois que le Comité de discipline des agronomes est confronté à une telle situation. Au moment d'imposer une sanction, l'avocate du syndic a d'ailleurs souligné que la jurisprudence pour des fautes semblables évoque presque exclusivement des cas de professionnels de la santé.

Plaintes de la famille

Diplômée en agronomie de l'Université Laval, Mélanie Joubert a commencé à travailler à l'automne 2008 pour la firme Valacta. Un fermier a fait appel à ce centre d'expertise en production laitière pour examiner son troupeau dans la région des Bois-Francs. Une ordonnance de non-publication interdit de nommer la ferme.

Au printemps 2014, trois membres de la famille du fermier ont porté plainte contre l'agronome.

Les deux filles du producteur et sa conjointe ont écrit à l'ordre professionnel de l'agronome pour se plaindre de ses « comportements inappropriés à de nombreuses reprises au cours de la dernière année lors des contrôles laitiers », peut-on lire dans la décision.

Dans sa décision, le Comité de discipline précise que la conjointe a porté plainte un mois après avoir appris l'existence de la relation. « Elle se plaint que son couple est remis en question et que sa fille aînée est désormais en conflit avec son père », décrit le Comité.

La fille aînée qui devait prendre la relève de la ferme familiale est particulièrement touchée. Elle ne travaille plus à la ferme, puisque son père l'aurait congédiée.

Dans sa plainte, elle écrit : « J'ai perdu ma famille, mon avenir en agriculture et mon père à cause d'une agronome au jugement déficient et à la conscience absente. »

Amoureuse

L'agronome a écrit un message au fils du fermier sur le site Facebook pour s'expliquer : « Quoi que vous en pensez tous, j'aime ton père plus que tout au monde et ça n'a jamais été juste physique notre relation », a-t-elle écrit.

Dès sa première rencontre avec l'enquêteur du syndic, Mélanie Joubert n'a d'ailleurs pas tenté de se défiler. Elle a avoué que la relation amoureuse a débuté en octobre 2011.

Elle travaille toujours pour Valacta, mais n'offre plus de services professionnels à la ferme de celui qui est devenu son amoureux.

Les trois membres du comité de discipline ont accepté la sanction suggérée par les avocats du syndic et de l'agronome.

Le Comité a souligné qu'il s'agit d'une infraction « très grave » et que le comportement de l'agronome a eu des conséquences tant sur le client que sur sa famille.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Le Sagittaire: le signe le plus chanceux?





Rabais de la semaine