Retour

Rencontre mercredi avec les premiers « Humains de Sherbrooke »

Après Humans of New York, Humans of Amsterdam et Portraits de Montréal, au tour d'Humains de Sherbrooke de faire son apparition. L'initiative d'Estrie Aide sera lancée ce mercredi à Sherbrooke.

La version sherbrookoise suivra la philosophie de l’œuvre d’abord lancée à New York en 2010 : « Une histoire à la fois », racontée par une photo et un court texte.

« L’objectif c’est vraiment de venir raconter l’histoire de personnes normales. Ce qu’on se dit, c’est que tout le monde finalement a une histoire à raconter, tout le monde a quelque chose qui le distingue », souligne la coordonnatrice du projet, Vanessa Cournoyer-Cyr.

Pour la première phase du projet, Estrie Aide a sélectionné huit personnes qui naviguent dans l’univers de l’organisme. Ils ont été photographiés par des photographes estriens soit chez Estrie Aide, soit au centre-ville.

« Les huit premières photos sont très différentes des unes des autres », note la coordonnatrice. Ce sont ces photos qui seront présentées lors du vernissage qui aura lieu mercredi soir, à 17 h, chez Estrie Aide. Le projet, cependant, est encore plus ambitieux.

« Pour la suite, nous notre objectif c’est de se promener carrément dans la ville, un peu comme l’ont fait justement les autres photographes dans les autres "Humains" à travers le monde. De se promener dans la ville, d’aller rencontrer les gens, de leur demander de raconter une histoire et de les croquer sur le vif », poursuit-elle.

Le but ultime d’Humains de Sherbrooke est d’arriver à raconter l’histoire de 100 Sherbrookois… Une histoire à la fois.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine