Les Expos de Sherbrooke ont essuyé une défaite dimanche pour leur premier match de la saison. Mince consolation : outre le résultat serré (8-7), les gradins comptaient parmi les 650 spectateurs un invité de marque : Rondell White, ex joueur des Expos de Montréal, venu expressément de la Floride.

C’est l’idée du propriétaire des Expos, François L’Écuyer, de faire venir le joueur vedette en terrain sherbrookois. « On a mis la gomme. Un match d'ouverture au baseball, il y en a seulement un. On va en profiter au maximum », a-t-il lancé.

Maintenant 46 ans, Rondell White a joué 15 saisons dans le baseball majeur, dont sept avec les Expos. Sa moyenne en carrière est de 286.

« Rondell White faisait partie de l’édition 1994, la fameuse édition des Expos jusqu’à la grève », rappelle M. L’Écuyer.

L’ex-numéro 22 a d’ailleurs été accueilli en véritable héros au stade Amedée-Roy. Il s’est aussi dit heureux de savoir que l’esprit de son ancienne équipe vit toujours.

« Les gens ici gardent ce rêve bien vivant. C'est bien d'être ici et de voir du baseball dans votre ville », a-t-il confié avec un large sourire.

François L’Écuyer l’avoue. Le nom de son équipe n’a pas été choisi au hasard. « L’idée pour moi d’appeler mon équipe Les Expos était de ne pas laisser mourir le nom », soutient-il. Ce dernier croit au retour des Expos et il n’est pas le seul.

« Je le crois parce que les gens aiment le baseball à Montréal », a soutenu l’ex-joueur vedette.

« Avec [Stephen] Bronfman, ça a l'air d'être sérieux. Je ne sais pas où ils vont construire le nouveau stade et comment ça va fonctionner, mais s'ils ne commencent pas cela, c'est sûr que ça va venir à un moment donné », soutient pour sa part Daniel Delisle, nouveau gérant des Expos de Sherbrooke.

Ce dernier est d’ailleurs l’un de ceux qui avaient le plus hâte de rencontrer White. « Quand je me suis levé ce matin, j’étais comme un enfant qui commençait l’école. »

Un sport qui gagne en popularité

Les Expos ont beau s’être incliné ce dimanche devant les Pirates de Saint-Jean-sur-Richelieu, la saison s’annonce prometteuse.

« Je pense qu'on a fait comprendre que c'est fini les années de misère à Sherbrooke », assure le gérant.

Dimanche, 650 personnes ont assisté au match inaugural. Un nombre important qui prouve que le baseball gagne en popularité : le Québec compte 60 % plus de joueurs de baseball depuis dix ans.

À Sherbrooke, les inscriptions sont passées de 437 à 500 cette année, dénote le président de Baseball Sherbrooke, Vincent Laroche.

« Il y a la venue des Blue Jays à Toronto depuis quelques années qui aide beaucoup et aussi le possible retour des Expos », énumère-t-il.

D’ici là, ce sont les Expos de Sherbrooke qu’il faudra suivre. Leurs prochains matchs sont prévus le 26 mai.

Plus d'articles