Retour

Route verte : plus populaire que jamais dans la MRC de Drummond

Bien que l'avenir de la Route verte a déjà été en péril, ces craintes sont désormais révolues. Québec a décidé l'an dernier de maintenir ses subventions, au grand plaisir de milliers de cyclistes, et le réseau est plus populaire que jamais.

Dans la MRC de Drummond, l'engouement pour la piste cyclable ne se démord pas, où le corridor de 58 kilomètres est implanté depuis maintenant 16 ans.

« On a des gens de l’Estrie, de partout. De la Montérégie et de Montréal, et on a même eu des Français récemment », assure Myrtelle Dussault-Vanasse, employée de Réseaux Plein air Drummond.

L'entretien des véloroutes est coûteux : 3000 $ en moyenne du kilomètre par année. Mais de l'avis de nombreux cyclistes, le jeu en vaut la chandelle. Le réseau est reconnu internationalement, notamment par la National Geographic Society, qui l'a désignée meilleure véloroute du monde en 2009.

Les sportifs peuvent même bénéficier aujourd’hui de meilleures installations. Des services y ont été greffés au fil des ans, comme des toilettes, des points d’eau et des compresseurs d’air. De quoi ravir les cyclistes, déjà enchantés par les paysages qu’ils traversent.

Les premiers tronçons de la Route verte ont été entamés en 1995, et Drummondville possède la sienne depuis 2001. Ce corridor cyclable permet aujourd’hui aux cyclistes d’arpenter presque l'ensemble du Québec en long et en large, et les statistiques démontrent que la section de Drummond est fortement fréquentée.

« L’achalandage sur la Route verte dans la MRC Drummond, c’est entre 30 000 et 35 000 passages, donc, c’est extraordinaire pour nous », souligne Laval Carrier, directeur-général de Réseaux Plein Air Drummond. « La Route verte est rendue à 5300 kilomètres, alors qu’au début, en 1995, la plan était d’environ 2400 kilomètres. C’est une réussite extraordinaire de Vélo Québec. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine