Retour

Saint-Élie Motorsports veut agrandir malgré l'opposition des citoyens

Des citoyens se sont fait entendre, lundi soir, lors d'une consultation publique portant sur l'agrandissement de Saint-Élie Motorsports. Ils se sont plaints du bruit et se sont opposés à son agrandissement.

Le propriétaire de l'endroit, Simon Homans, veut à la fois agrandir l'aire des pistes, mais aussi relocaliser les aires de stationnement et d'attente notamment. « Nous demandons de réorganiser notre site pour qu'il soit plus sécuritaire et que la logistique soit mieux. On veut aussi éloigner certaines sources de bruit des citoyens. Essentiellement, c'est ça. On doit respecter des normes de bruit extrêmement sévères qui viennent du ministère de l'Environnement. On a un certificat d'autorisation du ministère qui nous certifie que l'on peut opérer sous certaines conditions. Si on ne les respecte pas, on va être mis à l'amende et on va devoir fermer », dit-il.

« Il faut faire attention. Le bruit et l'agrandissement, ce sont deux choses différentes. Cet agrandissement n'a rien à voir avec plus bruit. On ne peut pas en faire plus. Les normes sont très serrées et sont très basses », ajoute M. Homans.

Pour le propriétaire, il ne fait aucun doute que cette piste à raison d'exister. « Beaucoup de gens aiment les courses. C'est une énorme industrie dans le monde. On a énormément de clients. Si on n'a pas notre site, ça va se retrouver dans les rues comme il y a 20 ans. Ce n'est pas pour rien qu'il y a un site et que la Ville a octroyé des permis », rappelle-t-il.

Rappelons qu'en avril 2015, le juge de la Cour supérieure avait ordonné l'arrêt des activités au complexe Saint-Élie Motorsports. La saga a débuté après que des voisins se soient plaints du bruit causé par les activités de l'entreprise de la Route 220, dans le secteur de Saint-Élie. Finalement, en mars dernier, la Cour supérieure avait rendu un jugement permettant à l'entreprise de reprendre ses activités sous certaines conditions, notamment la mise en place des mesures pour atténuer le bruit ou encore limiter la tenue de courses au vendredi entre 18 h 30 et 22 h.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine