Le périple de Sébastien Jacques est officiellement terminé. Le Magogois est arrivé au quai MacPherson de la pointe Merry samedi après-midi, où il a bouclé la boucle du parcours de 5000 km qu'il avait amorcé à cet endroit en avril dernier.

« Je me sens très, très fébrile, avait déclaré l'ancien joueur de tennis avec une trentaine de kilomètres à parcourir. Depuis mon réveil ce matin, je vis plein d'émotions. Je réalise vraiment qu'une fois à Magog, c'est fini. Ça a été une réussite. Ça va être un beau moment qui va être encore plus beau que mon arrivée à Santa Monica. »

Avant son étape finale, Sébastien Jacques a entrepris la traversée des États-Unis, de l'Université Virginia Tech, en Virgine, où ses problèmes de santé avaient commencé au début de la vingtaine, jusqu'à Santa Monica, en Californie, où des médecins spécialistes l'ont guéri. Le marcheur a par ailleurs rencontré les deux neurochirurgiens qui lui ont retiré le kyste qu'il avait au cerveau en février 2015.

« C'était vraiment spécial. J'ai eu la chance de les revoir à l'hôpital. On a parlé une trentaine de minutes de mon aventure et de mon opération. C'était la raison de ma marche aux États-Unis. La dernière fois que je leur ai donné la main, je ne me sentais pas très bien, je n'étais pas en grande santé. Je voulais les remercier de m'avoir redonné la santé, mais aussi de m'avoir donné la chance d'aider d'autres gens. »

Environ 200 personnes l'attendaient pour lui serrer la main samedi. Étonnamment, ce ne sont pas les kilomètres parcourus qui auront marqué le Magogois lors de son voyage.

« J'en retire que du bon. Je suis content et fier, non pas d'avoir marché autant de kilomètres, mais d'avoir eu autant de messages de gens qui m'ont dit que je leur ai donné de l'espoir ou de l'inspiration. Ça m'a fait réaliser qu'une journée à la fois, qu'un pas à la fois, on peut réaliser de très grandes choses. C'est une belle aventure qui finit. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine