Retour

Sécurité à vélo : les nouvelles règles bien accueillies à Sherbrooke

Les mesures annoncées par le gouvernement du Québec pour assurer une meilleure protection des cyclistes sont bien reçues par les membres du Club cycliste de Sherbrooke. Pour leur porte-parole, Jean Pinard, l'obligation de laisser une distance de 1 mètre quand une automobile double un cycliste est un bon début.

« La distance d'un mètre, c'est un minimum. Si vous êtes sur l'autoroute avec votre véhicule, que vous roulez à 100 km/h et que vous vous faites dépasser par un camion lourd qui roule à 120 km/h, vous allez sentir le vent et ne pas aimer ça. En vélo, on est encore plus fragile et plus soumis à cette arrivée d'air. Souvent les automobilistes ne réfléchissent pas au fait qu'ils ont un rétroviseur plus large comme sur les camionnettes. Sur une route à numéro, comme la 108, la 112, la 249, qui sont de belles routes à vélo, les gens hésitent à traverser la ligne du milieu quand ils voient un cycliste. Pourtant, le Code de la route leur permet même s'il y a une ligne double », rappelle Jean Pinard. 

Selon ce dernier, dans de nombreux pays, en Europe notamment, la distance à observer pour dépasser un cycliste est fixée à 1,5 m.

Changement de mentalité

Reste toutefois à voir si les conducteurs respecteront cette obligation et si les policiers sanctionneront les contrevenants. Jean Pinard note cependant que les comportements changent. « Depuis l'accident qu'il y a eu à Rougemont, il y a eu un changement de mentalité des deux côtés. Les cylclistes ont plus peur et en sont plus conscients. Du côté des automobilistes, ç'a frappé leur imaginaire. Je crois qu'ils font plus attention. En fin de semaine, j'étais sur la route et j'ai été agréablement surpris du fait qu'il n'y a eu qu'un automobiliste qui a fait une manoeuvre dangereuse à mon égard », indique Jean Pinard. 

Il rappelle que le phénomène de la mobilité durable est là pour rester. « Ça peut fâcher les automobilistes. Il y a de plus en plus de gens qui vont travailler en vélo. »

Vélo-Québec réclame une refonte du Code de la sécurité routière afin d'y inclure d'autres mesures pour mieux protéger les cyclistes, notamment l'imposition d'une distance de 1,5 mètre sur les routes rurales entre les cyclistes et les automobilistes.

D'autres réformes du Code de la sécurité routière doivent d'ailleurs être annoncées au début de la prochaine session parlementaire.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine