Retour

Septuagénaire mort au pavillon Argyll: la victime a été agressée, selon la famille

À Sherbrooke, la famille de l'homme de 74 ans qui a perdu la vie au pavillon Argyll, lundi dernier, a réagi aux tristes événements.

Un reportage de Mélissa François

Elle estime que la victime, Serge-André Guérin, a été agressée par un autre résident, et qu'elle n'était pas impliquée dans une altercation, selon ce que lui aurait dit le centre d'hébergement.

La conjointe de M. Guérin, Jeannette Rousseau, estime qu'il n'était pas un homme violent. « Si vous l'aviez vu, vous l'auriez tout de suite compris », nous a-t-elle expliqué.

Mme Rousseau et les enfants de Serge-André Guérin sont encore très ébranlés par les événements survenus en début de semaine.

Jeannette Rousseau déplore aussi le manque de préposés aux bénéficiaires à l'unité où était hébergé son conjoint, une unité pour personnes aux prises avec des troubles cognitifs importants.

Le Service de police de Sherbrooke a confirmé samedi matin qu'une enquête était toujours cours dans ce dossier.

Plus d'articles