Retour

Services sociaux : une maison de quartier de 3,3 M$ verra le jour dans Fleurimont

Une maison de quartier verra le jour dans le secteur Quatre-Saisons de Sherbrooke dans laquelle une douzaine d'organismes offriront des services auprès d'une population considérée comme l'une des plus vulnérables de la ville.

Un texte de Geneviève Proulx

Pour les instigateurs du projet, cette maison veut répondre à une « insuffisance des ressources » dans le quartier Jardins-Fleuris. Cinq organismes y logeront en permanence : Habitations l'Équerre, le Local des jeunes, le RAME (Réseau d'appui aux familles monoparentales), la Table de quartier 4-Saisons et le CPE Fleurimont. Le CIUSSS de l'Estrie-CHUS y sera également avec une équipe de pédiatrie sociale, de sages-femmes et d'intervention de quartier.

« C'est le secteur en Estrie où il y a le plus de familles monoparentales et où une femme sur deux ne travaille pas. Il y a beaucoup de besoins et les personnes les plus démunies ne sont pas les plus mobiles, donc on s'est dit qu'on allait rendre les services aux gens avec une maison de quartier », explique le conseiller municipal Vincent Boutin, qui s'implique dans le projet depuis quatre ans.

« Ça va vraiment faire une différence pour les citoyens de Jardins-Fleuris. C'est un quartier défavorisé, mais avec des gens avec tellement de potentiel et dans les dernières années, on a vu ce quartier vraiment prendre de la vie », souligne la directrice du RAME, Lucie Roch.

D'autres organismes, comme le Service d'aide aux Néo-Canadiens, l'Accorderie de Sherbrooke et le Centre d'intégration au marché de l'emploi pourront y offrir du soutien à la communauté.

On souhaite aussi que l'endroit devienne un « point de ralliement pour toute la communauté ».

Un projet de 3,3 M$

Cette maison de quartier, évaluée à 3,3 millions de dollars, a reçu d'importants appuis financiers au cours des dernières semaines. Mercredi, le CIUSSS de l'Estrie-CHUS a officialisé sa participation lors de son conseil d'administration. Entre autres donateurs, on retrouverait la Fondation Vitae.

Mardi, c'était au tour des élus de Sherbrooke d'approuver la participation de la Ville au projet. Le bâtiment, d'une grandeur de près de 1900 mètres carrés (20 000 pieds carrés), sera construit sur le terrain de l'école Desjardins, terrain qui a été offert par la Ville de Sherbrooke grâce à une entente avec la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke.

En plus du terrain, qui est d'une valeur de 118 500 $, la Ville offrira une aide financière de 32 000 $ par an pour les trois prochaines années.

Une campagne de financement sera aussi lancée prochainement pour boucler le budget. L'objectif serait de recueillir 865 000 $, selon des documents obtenus par Radio-Canada.

La première pelletée de terre est souhaitée à l'automne 2019.

Plus d'articles