Retour

Sherbrooke a réussi à limiter ses dépenses, selon une étude des HEC de Montréal

La Ville de Sherbrooke a réussi à réduire  la croissance annuelle moyenne des dépenses municipales par habitant en 2014, selon le plus récent Palmarès des municipalités du Québec réalisé par le Centre sur la productivité et la prospérité (CPP) de HEC Montréal.

On dénote dans l'étude que, pour la période entre 2010 et 2013, ces dépenses avaient augmenté de 4,9 %; toutefois, pour 2014, elles ont diminué de 1,8 %. On peut observer le même phénomène dans plusieurs municipalités québécoises.

Entre 2010 et 2013, la croissance annuelle moyenne des dépenses municipales par habitant était de 6 %, une augmentation deux fois plus rapide que celle des dépenses de l'administration provinciale (3 %), ce pourcentage est désormais de 0,9% en 2014.

« Ce revirement majeur démontre que les municipalités du Québec sont bel et bien en mesure d'exercer un contrôle sur leurs dépenses, et ce, peu importe leur taille », observe Robert Gagné, directeur du CPP.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine