Retour

Sherbrooke : beaucoup d'émotion pour Catherine Lord à la cérémonie de remise des diplômes

La remise des diplômes à l'école secondaire du Triolet de Sherbrooke revêt une signification particulière pour Catherine Lord. Après avoir été happée par une voiture en mai dernier, l'adolescente a obtenu un court congé de l'hôpital pour assister à la cérémonie.

« Je suis vraiment contente. Sentir le vent, ça fait du bien. Être à l'école aussi, parce que moi je m'ennuie de l'école », confie tout sourire Catherine, lors de la cérémonie.

Depuis son accident, la Sherbrookoise est hospitalisée. Elle a été happée par une voiture alors qu'elle traversait à pied la rue du Cégep. Elle se rendait au Centre de l'activité physique du Cégep pour aller s'entraîner à la piscine en vue de son examen pour devenir sauveteuse. Elle a subi de multiples fractures et cinq opérations en deux semaines.

« Il y a beaucoup de haut et de bas. Le lendemain de l'accident, quand je me suis réveillée, j'étais surtout très contente d'être en vie. Mais plus ça allait, plus je trouvais ça difficile, je vivais beaucoup beaucoup de douleur », explique l'adolescente.

« J'ai surtout travaillé à faire de l'exercice, faire bouger mes jambes, j'ai pris des médicaments, dormi », ajoute-t-elle.

Ses parents sont à ses côtés tous les jours pour l'accompagner dans cette épreuve. « On a dû prendre un arrêt de travail pour être avec elle. Il faut être en permanence avec elle. One ne la laisse jamais seule étant donné la douleur, la fatigue, le mental qui est très affecté », explique sa mère, Mélanie Tanguay.

Statistiques

En 2016, sur le territoire de Sherbrooke, le Service de police dénombre 3 317 accidents de la route. De ce nombre, 38 piétons ont été blessés.

« Les conséquences sont plus grandes par rapport à un piéton qu'un automobiliste, on le voit. Les conséquences physiques, psychologiques sont souvent graves. Avec les nouvelles règles du Code de la sécurité routière, le piéton doit signaler sa présence et son intention de traverser. Il faut qu'il y ait un contact visuel entre les deux parties », explique le porte-parole de la SPS, Martin Carrier.

Plus d'articles