Retour

Sherbrooke : encore beaucoup de conducteurs utilisent leur cellulaire au volant

Selon des données du Service de police de Sherbrooke, 1529 constats d'infraction ont été donnés à des automobilistes qui utilisaient leur cellulaire alors qu'ils conduisaient. C'est une augmentation de 217 constats par rapport à 2013. 

Un texte de Geneviève Proulx

Cette année, en date du 21 septembre 2015, 1054 conducteurs avaient reçu une telle contravention. Si la tendance se maintient, le même nombre d'automobilistes auront été pris en train d'utiliser leur téléphone cellulaire alors qu'ils étaient au volant. 

En guise de comparaison, en 2012, 1939 constats de ce type avaient été émis et 1312 en 2013. L'amende est de 100 $ pour un contrevenant, et 4 points d'inaptitude.

Campagne provinciale

La Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ) a lancé, au cours des derniers jours, une cinquième campagne pour contrer l'envoi de messages textes au volant et s'attaque, avec des images-chocs, aux accrocs du cellulaire.

Malgré le fait que la quasi-totalité de la population reconnaît les dangers de texter en conduisant, la SAAQ estime que 25 % des conducteurs décident quand même d'envoyer des messages. « De ce nombre là, il y en a au moins la moitié qui dit être complètement accroc, alors on veut vraiment agir là-dessus », explique le porte-parole Mario Vaillancourt.

Selon Martin Carrier, porte-parole du Service de police de la Ville de Sherbrooke, plusieurs personnes arrêtées sont nomophones, c'est-à-dire qu'ils ont une peur excessive d'être séparés de leur téléphone cellulaire.

La campagne lancée lundi prend la forme de messages publicitaires en ligne, aux abords des autoroutes, sur les autobus urbains et à la télévision.

« Personne ne peut rester vraiment indifférent aux messages télévisés qui sont diffusés », soutien Mario Vaillancourt au sujet des deux publicités de 30 secondes dans lesquelles on voit une enfant et une mère de famille gisant sur la route, tuées par un conducteur distrait. « Ça vient vraiment montrer les conséquences tragiques, humaines, de texter au volant. »

En parallèle avec la campagne, la SAAQ poursuit la distribution d'autocollants que les automobilistes peuvent installer sur leur véhicule pour appuyer la mobilisation sociale contre les textos au volant.

L'application mobile Mode conduite a également été mise à jour. Lorsque cette application est activée sur un appareil mobile, elle bloque l'entrée d'appels et de messages textes et prévient l'interlocuteur que le destinataire est au volant.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine