Retour

Sherbrooke fait bonne figure au palmarès des villes canadiennes pour ses perspectives et politiques entrepreneuriales

Sherbrooke fait bonne figure dans le classement publié lundi par la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI), qui présente un classement comparatif des régions métropolitaines de recensement au Canada. Si l'Ouest canadien figure en tête du classement global, Sherbrooke se démarque quant au classement des municipalités selon leurs politiques et leurs perspectives entrepreneuriales. 

Un texte de Marie-Claude Lyonnais

Dans son rapport annuel, Les collectivités entrepreneuriales, la FCEI conclut que les villes de l'Ouest canadien semblent offrir de meilleures conditions aux entrepreneurs cherchant à se lancer en affaires ou à faire croître leur entreprise que les villes des provinces plus à l'est, comme le Québec.

Outre les résultats globaux, le rapport présente des résultats dans trois catégories : la présence, les perspectives et les politiques. Les politiques concernent les mesures prises par les administrations municipales en matière d'imposition et de réglementation des entreprises. Les villes en tête de classement se démarquent par un meilleur équilibre de l'équité relative entre l'impôt foncier résidentiel et non résidentiel. Les perspectives, quant à elles, touchent les indices reliés à l'optimisme des chefs d'entreprise. C'est dans ces deux catégories que Sherbrooke se distingue.

La FCEI remarque une plus grande sensibilité des villes pour développer des PME sur leur territoire. 

Toujours en ce qui concerne les politiques entrepreneuriales, Thetford Mines arrive en deuxième position du palmarès des villes de taille moyenne, qui comprennent entre 20 000 et 150 000 habitants. 

Par ailleurs, Sherbrooke se situe également en tête des villes canadiennes où l'optimiste des chefs d'entreprise est le plus élevé. Le calcul se fait en référence aux
indicateurs associés à l'optimisme et aux plans de croissance.

La FCEI affirme que les villes sont comparées les unes avec les autres et que si l'une d'elles baisse dans le classement, cela ne signifie pas qu'elle a moins bien fait. Il faut plutôt interpréter que d'autres villes se sont améliorées en cours d'année.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine