Retour

Sherbrooke : la nouvelle carte électorale dévoilée

La Ville de Sherbrooke a dévoilé son projet de réduction des districts électoraux, lundi soir.  Comme prévu, le redécoupage fait passer le nombre de conseillers de 19 à 14 et le nombre d'arrondissements de six à quatre.

Un texte de Brigitte Marcoux

Pas de grandes surprises dans le dévoilement de cette carte. Comme c'était à prévoir, la diminution du nombre d'arrondissements se traduit par des territoires plus grands.

L'arrondissement le plus populeux est celui du Mont Bellevue qui est fusionné avec Jacques-Cartier. Au total, on comptera 49813 électeurs dans ce secteur et 5 districts. Il passera donc de 8 à 5 conseillers.

L'arrondissement de Brompton viendra se rattacher à Rock-Forest-Ste-Élie-Deauville et sera considéré comme un district à part entière.

L'arrondissement de Lennoxville est le seul à ne subir aucun changement.

Plusieurs critères dictés par la loi  ont été considérés pour développer la nouvelle carte;  respect des unités de voisinage, limite des territoires, tendances démographiques.

« Les élus ont été invités à nous poser des questions et à venir nous rencontrer pour en savoir plus, mais il n'y a pas eu de demandes de modifications majeures de leur part », explique Isabelle Sauvé, greffière à la Ville de Sherbrooke.

Pour le moment, les arrondissements sont numérotés de 1 à 4. Leur nom sera attribué par le conseil municipal avant ou après les élections de 2017. La conseillère Nicole Bergeron a dit souhaiter qu'ils soient nommés avant les élections afin que le citoyen puisse mieux s'y retrouver.

« Je crois que c'est fondamental. Ça fait en sorte que ça devient moins impersonnel et ce sera plus facile pour les citoyens de s'associer à un territoire. C'est une question de sentiment d'appartenance », a dit la conseillère Bergeron.

Nicole Bergeron a d'ailleurs été la seule à commenter publiquement, pendant la séance du conseil, la nouvelle carte.

« Il est pour le moins discutable et dérisoire le fait que d'un côté on vienne nous dire aujourd'hui que dans le cadre de cet exercice, les limites de districts ont été établies avec le souci de respecter un certain nombre de critères, a affirmé Mme Bergeron. De toute évidence, cela n'a pas vraiment compté lors de l'exercice de la réforme faisant passer l'arrondissement de Brompton au départ à Fleurimont et ensuite à Rock-Forest-Ste-Élie-Deauville. »

Le maire de Sherbrooke n'a pas voulu parler de la stratégie à venir du Renouveau Sherbrookois qui devra composer avec cette nouvelle carte.

« Clairement, il y aura 14 candidats ou candidates du Renouveau Sherbrookois aux prochaines élections, mais il est trop tôt pour se positionner puisque la carte n'est pas encore officiellement adoptée », explique Bernard Sévigny, qui admet du même coup que son parti aura une réflexion à faire au cours des prochains mois.

Consultation publique possible

Quelques citoyens sont venus à la séance du conseil pour demander une consultation publique.

Vincent Beaucher du mouvement Sherbrooke Démocratie a dénoncé le fait que les contribuables n'avaient pas été consultés dans le processus.

« J'aurais souhaité que les citoyens soient consultés en amont pour élaborer cette nouvelle carte dans le cadre de la réforme », a exprimé M. Beaucher.

La Ville de Sherbrooke tiendra une soirée d'information le mardi 29 mars prochain à compter de 19 h à l'hôtel de ville. 

Si des citoyens s'opposent au redécoupage proposé, ils peuvent le faire savoir en transmettant un document écrit à la greffière de la ville. Si 500 personnes manifestent une telle opposition, il y aura consultation publique pour les entendre.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine