Retour

Sherbrooke: manifestation en faveur d'un registre provincial des délinquants sexuels

Une manifestation est organisée cet après-midi à Sherbrooke afin d'exiger du gouvernement provincial qu'il mette en place un registre public des délinquants sexuels.

Cette « marche blanche » est organisée par Sophie Dupont qui milite depuis plus de 10 ans pour cette cause qui lui tient à coeur.

Mme Dupont a créé une page Facebook il y a six ans, intitulée « Registre public des délinquants sexuels au Québec », sur laquelle on retrouve des articles des médias traitant de délinquants sexuels et des documents fournis par des victimes.

Il existe déjà une banque nationale de délinquants sexuels, mais le registre provincial irait plus loin comme l'explique le sénateur Pierre-Hugues Boisvenu, qui participe à la marche.

« Ce que le registre public ferait, c'est qu'il prendrait les criminels les plus dangereux, donc ceux qui sont à risque. Une partie de cette information de ces gens-là serait rendue publique. On ne parle pas d'un registre à l'américaine. On parle d'un registre ou l'information irait jusqu'à l'arrondissement où la personne demeure. On n'irait pas jusqu'à l'adresse ou le numéro de téléphone. Il reste que l'information serait intéressante pour les parents qui veulent savoir le niveau de dangerosité dans le secteur dans lequel ils habitent », explique le sénateur Boisvenu. 

En 2007, une pétition de 70 000 noms avait été déposée à l'Assemblée nationale pour demander la mise en place d'un tel registre.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque