Retour

Sherbrooke : près de 200 militaires en action lors de simulations d'urgence

Près de 200 militaires participent à un exercice de simulation de services d'urgence, samedi, dans l'arrondissement Lennoxville, à Sherbrooke.

Lors de l'exercice, des patients fictifs sont soignés dans des installations médicales aménagées pour l'occasion. Aucune arme n'est utilisée durant cette simulation.

Le Service de police de Sherbrooke et le Service de protection contre les incendies de Sherbrooke profitent par ailleurs de cette activité pour simuler un grave accident, sur le chemin menant au camping de l'île Marie.

Le but de cet entraînement est de permettre aux différents intervenants de mettre en pratique la mise en place et l'exécution de mesures d'urgence efficaces.

« C'est surtout pour appliquer notre chaîne d'évacuation. Quand on trouve notre blessé, on doit le stabiliser, l'envoyer en ambulance vers un poste sanitaire d'unité, c'est-à-dire un mini hôpital où des spécialistes vont le stabiliser pour l'évacuer vers l'hôpital, soit en ambulance, soit par hélicoptère », explique l'officier des opérations de la 52 e Ambulance de campagne des Forces armées canadiennes, le capitaine Michel Garant.

Les Forces armées canadiennes possèdent leur propre système de santé. Les Ambulances de campagne sont donc composées de médecins, d'infirmières et d'autres spécialistes de la santé. 

« On est vraiment une unité de soins. Quand les Forces armées canadiennes déploient des soldats un peu partout dans le monde, nous on suit. On s'occupe de la santé des soldats, des petites aux graves blessures. On les recueille, on les soigne et on les évacue vers les hôpitaux », explique le capitaine Garant. 

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque