À quelques mois des élections municipales, les candidats potentiels et les électeurs de Sherbrooke peuvent déjà compter sur une section destinée exclusivement au scrutin municipal sur le site web de la Ville.

Lancé jeudi, le site apolitique permet d’obtenir rapidement des renseignements sur les différents aspects de la vie démocratique municipale. Les candidatures seront quant à elles affichées à compter du 22 septembre, jour du début officiel de la campagne électorale.

« Les technologies, les questions qui nous sont adressées par les candidats et les électeurs et le papier qui est de moins en moins utilisé nous amènent à informer les gens différemment », explique la présidente d'élection Line Chabot.

Les électeurs pourront également consulter une carte interactive pour savoir où se trouve leur bureau de vote et des renseignements sur les différents candidats qui se présentent dans leur district ainsi que dans les 13 autres. Rappelons que la réforme de la gouvernance adoptée en 2014 par le conseil municipal de Sherbrooke fera passé de 19 à 14 le nombre d'élus et de 6 à 4 le nombre d'arrondissements à partir du 5 novembre prochain.

Besoin de main-d'oeuvre

La présidente d'élection souhaite également mettre à profit le site web pour recruter plus de 1000 personnes qui seront appelées à travailler non seulement lors du scrutin municipal du 5 novembre, mais aussi lors des votes par anticipation et des votes itinérants.

« C'est pour occuper différents postes, comme ceux de scrutateurs, de secrétaires, de préposés à l'accueil, aux tables de vérifications des identités des électeurs ou à la sécurité. On invite les gens, qu'ils aient déjà vécu l'expérience ou non, à postuler en ligne pour qu'on puisse les rappeler et les engager », indique Mme Chabot.

La présidente d'élection compte sur un budget de 1,2 M$ pour les élections municipales de 2017, soit quelque 300 000 $ de plus qu'il y a quatre ans. Lors des dernières élections, le site web avait été réalisé par une firme externe au coût de 35 000 $. La nouvelle mouture a été conçue par des fonctionnaires de la Ville de Sherbrooke « à coût moindre », assure Line Chabot, qui n'a toutefois pas pu chiffrer le montant.

Plus d'articles

Commentaires