Retour

Sherbrooke scrutée à la loupe par les experts des Jeux de la Francophonie

La délégation du comité international d'organisation des Jeux de la Francophonie a terminé la visite des sites culturels et sportifs de Sherbrooke dimanche. Les experts doivent évaluer le potentiel de la ville pour accueillir les Jeux de 2021. Lundi, diverses rencontres sont au programme, dont une mobilisation populaire qui aura lieu devant l'hôtel de ville de Sherbrooke en fin de journée.

Un texte de Geneviève Proulx

Entre autres visites, les experts se sont arrêtés au Palais des sports Léopold-Drolet. « On regarde les commodités, les installations et aussi au niveau des médias. On sait que c'est diffusé internationalement, on parle de plusieurs millions de téléspectateurs. Il faut aussi regarder au niveau de l'accréditation et de la sécurité. Ce sont toutes des choses qui les intéressent », explique le porte-parole de la Ville de Sherbrooke pour les Jeux de la Francophonie, Bruno Vachon. 

Sherbrooke est en lice avec Moncton-Dieppe et la Guadeloupe. Pour l'entraîneur de l'équipe d'athlétisme du Vert et Or, Vincent Paquet, la ville a tout ce qu'il faut pour accueillir l'événement. Le succès des Jeux du Canada 2013 en témoigne selon lui. « Ce n'est pas une commande qui est plus difficile. Oui, il faut un nombre de bénévoles, mais c'est tellement bien rodé ici. »

Des plus pour Sherbrooke

Si Vincent Paquet espère que Sherbrooke l'emporte, il convient que la candidature de Moncton est très similaire. L'entraîneur croit que l'obtention de ces Jeux permettrait aux équipes sportives de Sherbrooke de faire valoir leurs installations et même de les améliorer.

De son côté, la Ville de Sherbrooke s'est engagée à investir 9 millions de dollars dans ses installations si elle obtenait la présentation des compétitions.

Rassemblement populaire

Le marathon de visites du comité se terminera lundi par un grand rassemblement devant l'hôtel de ville, à 16 h. DJ Huggies, le nouveau groupe Lily K.O et le Drumline de l'Université de Sherbrooke seront de la partie. Les clubs sportifs de Sherbrooke et les bénévoles qui avaient oeuvré aux Jeux du Canada en 2013 sont invités à afficher leurs couleurs. « On invite les gens à venir en grand nombre. On espère avoir le plus de gens possible. Ce sera une belle activité. On attend plusieurs centaines de personnes », explique Bruno Vachon.

D'ailleurs, la ministre provinciale de la Francophonie, Christine St-Pierre, sera présente. 

Sherbrooke devrait savoir vers la fin de l'année 2016 si elle accueillera les compétitions. La prochaine étape est une audition en Côte d'Ivoire, en mars prochain.

L'événement amènerait 3000 sportifs et artistes en Estrie.

Plus d'articles

Commentaires