Depuis vendredi et jusqu'au 6 août, des artistes internationaux et locaux participeront au Festival des rythmes d'Afrique de Sherbrooke. Ils sont originaires de l'Algérie, de la Côte d'Ivoire, du Burkina Faso et bien sûr de Sherbrooke. Une fête musicale qui dépasse les frontières africaines. 

« Ça prend la musique africaine, ça prend aussi des groupes qui sont connus. C'est certain qu'il y a de gros noms, on profite de leur présence dans les autres événements de la province pour les inviter. Il y a aussi des musiciens africains qui habitent Montréal », explique le fondateur de l'événement, Takyou Gueye, Sherbrookois depuis 14 ans. 

Les Labess, Sékouba Bolomba, A2VT, tout comme les artistes sherbrookois Les chevettes, Virginie Bédard et Mary & Moonshiners, participent à cette 13e édition.

Les spectacles sont présentés principalement à la Place de la cité.

Une soirée hommage à un des pionniers des percussions africaines, Ibrahima Gueye, est présenté à la fin du festival, au Théâtre Granada, entre autres avec le Sénégalais Zale Seck. 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine