Retour

Société Saint-Jean-Baptiste de Sherbrooke : « la situation ne peut plus durer! »

Des membres de la Société Saint-Jean Baptiste de Sherbrooke ont lancé un appel aux dirigeants de l'organisme qui ont refusé l'adhésion de plus de 500 personnes en avril dernier. Ils ont envoyé une mise en demeure, mardi, à son conseil d'administration dans laquelle ils demandent une rencontre spéciale pour discuter de leurs décisions qu'ils jugent incompréhensibles.

Le bras de fer qui oppose la SSJB à Etienne-Alexis Boucher, celui derrière ce mouvement, a commencé en avril dernier. Voulant dynamiser l'institution, il avait réussi à recruter 505 nouveaux membres. Toutefois, ces demandes d'adhésion ont toutes été rejetées en bloc par le conseil d'administration en avril dernier. Quelques semaines plus tard, lors de l'assemblée générale annuelle de l'organisme, une trentaine de personnes qui souhaitaient devenir membres ont été expulsées de la rencontre.

Le conseil d'administration a pris la décision de suspendre toute nouvelle demande d'adhésion jusqu'à la prochaine réunion du conseil d'administration qui aura lieu en août.

« Ça ne peut plus durer! »

La mise en demeure envoyée mardi est signée par Christian Clavet, un membre du conseil d'administration de la SSJB. « Ça fait des années que nous ne cessons de répéter qu’il est vital de recruter de nouveaux membres afin de revitaliser l’organisme. Et là, on se retrouve dans une situation où l’on va payer des avocats pour empêcher des centaines de citoyens de devenir membres? Cela n’a tout simplement aucun sens! » déplore-t-il.

Selon ce dernier, les statuts et règlements de l'organisme n'ont jamais été respectés. « Je ne compte plus les exemples où l'on a gouverné à vue de nez sans égard aux règles. La situation ne peut plus durer! »

Il est de notoriété publique que la SSJB a des allégeances fédéralistes alors que ce n'est pas un secret pour personne que M. Boucher, un ancien député péquiste, est souverainiste. Serait-ce là la raison pour laquelle le conseil d'administration a refusé ces demandes d'adhésion? « Peu importe nos opinions politiques, on peut se retrouver lorsqu'il est question de valeurs. Je prends, par exemple la fête du drapeau, est-ce qu'il appartient à une seule allégeance politique? [...] Ces symboles, la culture, l'histoire n'appartiennent pas qu'à une seule option politique. Je leur demande si on peut travailler ensemble sur des choses qui nous rassemblent? », se questionne-t-il.

Aujourd'hui, la Société Saint-Jean-Baptiste de l'Estrie compte 7000 membres alors qu'elle a déjà atteint 24 000 membres.

ICI Radio-Canada Estrie a tenté de rejoindre la présidente de la SSJB de Sherbrooke, Micheline Dupuis pour obtenir ses commentaires. Cette dernière n'a pas rappelé.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine