Retour

Starmania a 40 ans : Sherbrooke devient Monopolis

À quelques semaines de la première, l'équipe de Québec Issime chante Starmania nous a ouvert les portes des studios Piccolo à Montréal, là où elle répète. On nous a proposé d'entendre six chansons pour nous donner un avant-goût de ce grand concert qui prendra vie à la Place Nikitotek de Sherbrooke du 11 juillet au 18 août 2018. La magie a opéré. Même sans costumes, sans décors, sans maquillage, l'émotion était palpable.

Un texte d'Anik Moulin

Les chansons de Plamondon et Berger sont d'une telle puissance, d'une telle beauté. Réussir à les interpréter d'aussi belle façon en répétition est fort prometteur pour la suite des choses. Dès le 11 juillet, Sherbrooke deviendra donc Monopolis. Sept chanteurs et douze musiciens feront vibrer la Place Nikitotek, au centre-ville de Sherbrooke, dans une version concert de l'oeuvre culte Starmania. Parmi les chanteurs, on retrouve l'Estrienne Krystel Mongeau, qui interprète Cristal, un défi vocal pour elle.

C'est la première fois que Krystel interprétera un rôle dans une comédie musicale. Un autre défi pour la chanteuse de 21 ans.

Sylvie Tremblay, établie à Sherbrooke depuis plusieurs années, interprète Stella Spotlight. La chanteuse et comédienne nous a éblouis avec la chanson Les adieux d'un sex-symbol. Une voix qu'on aurait avantage à entendre plus souvent!

Pierre Doré est le directeur artistique du spectacle, le pianiste et il interprète Zéro Janvier. Il nous explique que l'énergie est vraiment superbe sur ce projet.

La production profite de la présence de toute l'équipe dans les studios de Montréal pour enregistrer un album, qui sera mis en vente lors des spectacles. Québec Issime chante Starmania ouvre la cité de Monopolis le 11 juillet. Le spectacle partira en tournée à l'hiver 2019 dans une version plus petite que celle présentée à Sherbrooke.

Plus d'articles