Retour

Station-service rue Dunant : ses opposants poursuivent leur bataille

La construction d'une station-service au coin des rues Dunant et Thibault dans le secteur Ascot de Sherbrooke continue de faire couleur beaucoup d'encre. Un comité composé de citoyens opposés à ce projet sont offusqués par l'attitude de la Ville de Sherbrooke qui refuse toutes leurs demandes de discussion.

On reproche à la Ville d'avoir échangé ce terrain sans mettre de clause pour limiter l'usage à des fins résidentielles. Le nouveau propriétaire du terrain peut, en fonction du zonage existant au moment de la transaction, construire une station-service s'il le désire. L'actuel propriétaire est prêt à vendre son terrain aux citoyens, mais à sa valeur marchande.

Pour ses opposants, l'administration Sévigny n'a pas été à l'écoute des résidents du secteur. « On constate que la Ville n'a aucun intérêt à travailler avec les citoyens dans ce dossier. Elle refuse de s'asseoir à la table avec nous. C'est très préoccupant. On se demande comment les citoyens peuvent réussir à s'exprimer si on ne peut pas s'asseoir ensemble », déplore la porte-parole du comité de citoyens Sauvé-Dunant, Dominique Vigneux-Painchaud.

La Ville défend cette décision en soutant qu'il y a un besoin pour des services de proximité dans le secteur. « Ce n'est pas du tout ce qu'on constate dans le quartier. Les gens, s'ils veulent un café, savent où aller. Le secteur est déjà desservi par trois stations-service et cinq dépanneurs dans un rayon de 1,5 km. La pression des services de proximité, on se demande elle vient d'où. Pas de citoyens. Des promoteurs peut-être », croit Mme Vigneux-Painchaud.

Ce n'est pas la première fois que le groupe s'affiche ainsi. En juillet, une chaîne humaine avait encerclé l'hôtel de ville de Sherbrooke pour « dénoncer le manque de transparence de la Ville ». Au début du mois de septembre, ils s'étaient présenté au conseil municipal une fois de plus l'arrêt de ce projet. Ils ont fait face à une fin de non-recevoir.

Le comité Sauvé-Dunant entend continuer à se faire entendre dans le futur.

Plus d'articles

Commentaires