Retour

Superclinique : Immex propose une version modifiée de son projet, n'incluant pas BRP

L'ancien centre de distribution de BRP de Sherbrooke ne deviendra pas une superclinique. Immex a présenté une version modifiée de son projet, et le bâtiment, situé au coin de l'autoroute 410 et de King Ouest, ne fait plus partie de ses plans.

Le projet d'implantation dans l'ancien centre de distribution ne reçoit pas l'aval de tous, dont Sherbrooke Innopole. Invité à se prononcer sur un changement de zonage permettant d'accueillir ce type d'établissement, l'organisme souhaite que l'endroit reste zoné industriel. 

Devant cette opposition, Immex a déposé une nouvelle mouture de son projet à la Ville, sans le volet résidentiel prévu dans le plan initial. Ce dernier aspect est « mis sur la glace », pour l'instant. De plus, la demande de changement de zonage se limite maintenant seulement à la partie avant du bâtiment de BRP. 

Sébastien Morin, est vice-président d'Immex, explique que le projet a été déposé la semaine dernière.

« On a présenté un projet qui impliquerait un bâtiment séparé sur le terrain, plus près de la rue King Ouest. Le bâtiment actuel, on le garderait tel quel et ce sera à la Ville de décider de l'utilisation optimale du terrain », explique-t-il. 

Il souligne qu'Immex a senti que le projet de superclinique avait plus de chances de se concrétiser si le bâtiment de BRP restait tel quel, et que la clinique était construite dans un bâtiment détaché.

Pas une opposition à la superclinique, mais à son lieu d'implantation

Sherbrooke Innopole ne s'oppose pas à la venue d'une superclinique dans la ville, mais à l'endroit qui avait été désigné pour son établissement.

« C'est un site très approprié pour l'établissement d'une entreprise manufacturière », indique la directrice générale, Josée Fortin. 

Une évaluation de la bâtisse a été faite par une entreprise indépendante.

« On s'est fait confirmer que, malgré que ce soit une construction qui date de 1960, cette bâtisse a été très bien entretenue et qu'elle est dans un état impeccable. Elle est parfaite pour accueillir une entreprise manufacturière », dit-elle. 

Selon Mme Fortin, des entreprises auraient manifesté leur intérêt pour s'installer dans ces locaux. « Seulement en 2015, on a eu neuf requêtes variant de 45 000 à 300 000 pieds carrés d'occupation. Des bâtisses à Sherbrooke qui ont le potentiel d'accueillir des entreprises qui requièrent 300 000 pieds carrés en location, il n'y en a pas beaucoup. C'est la seule qui est dans un état impeccable pour accueillir des entreprises. Il ne faut pas oublier qu'il y a des entrepreneurs qui ne veulent pas être propriétaires ; ils veulent être locataires. »

En conservant le zonage industriel, cette bâtisse permettrait d'offrir des emplois de qualité aux Sherbrookois soutient Sherbrooke Innopole. Josée Fortin affirme qu'une entreprise souhaite toujours s'y installer. « Ce lieu demeure le choix premier pour cette entreprise. » 

La décision finale sera prise par le comité consultatif d'urbanisme de la Ville de Sherbrooke. 

Plus d'articles