Retour

« Surprise », Ivanie Blondin remporte le 3000 m à Erfurt

Ivanie Blondin a signé la victoire au 3000 m à la Coupe du monde d'Erfurt. La patineuse canadienne, spécialiste du longue piste, s'est du même coup emparée de la tête du classement de la discipline.

Pourtant, la Franco-Ontarienne n'avait pas de grandes ambitions en arrivant en Allemagne.

« C'est quand même une surprise pour moi, a-t-elle indiqué dans une entrevue téléphonique. Nous sommes arrivés [à Erfurt] tard dans la semaine, mercredi, alors que d'habitude on arrive une semaine et demie d'avance.

« Je n'avais pas d'attentes mais je suis restée calme. J'ai commencé la course avec un temps au tour que je pensais que j'allais maintenir et c'est ce que j'ai fait. »

Blondin débarquera donc à Pyeongchang en tant que favorite du 3000 m olympique. Elle a été couronnée, dimanche, après avoir parcouru la distance en 4 min 4 s 86/100.

La patineuse sortait tout juste d'un entraînement intensif hors-glace.

« Ça change les idées. On voulait faire le plein d'entraînement en volume. On a fait de cinq à six heures de vélo par jour, cinq jours de suite. Ça donne une bonne base en allant à Pyeongchang. Les Jeux, ça sera deux semaines de course sans pause. Il faut être prêt pour ça, s'assurer que notre corps soit bien entraîné.

L'équipe de longue piste remontera sur ses vélos la semaine prochaine à Calgary pour un autre entraînement de volume.

La Néerlandaise Antoinette de Jong (4:05,45) et la Tchèque Martina Sablikova (4:05,91) l'ont accompagnée sur le podium allemand.

Blondin compte trois podiums en cinq parcours cette saison. Elle a mis le grappin sur les trois couleurs de médailles et a enregistré des 4e et 10e places.

L'Ottavienne de 27 ans tentera de transposer ses bons résultats en Coupe du monde aux Jeux olympiques. À Sotchi, en 2014, elle s'était élancée sur 3000 m (24e) et 5000 m (14e) ainsi qu'à la poursuite féminine par équipe (5e).

Boisvert-Lacroix élit domicile sur le podium du 500 m

La séquence heureuse d'Alex Boisvert-Lacroix au 500 m s'est poursuivie. Le Canadien a abouti sur le podium pour une troisième Coupe du monde d'affilée.

Boisvert-Lacroix s'est hissé sur la troisième marche de la tribune à l'issue de la seconde course sur cette distance en Allemagne. La première, disputée vendredi, ne lui avait pas autant souri. Il avait signé le 12e chrono.

L'athlète qui participera à ses premiers Jeux olympiques, à Pyeongchang, a retranché 44 centièmes de seconde à son temps précédent pour boucler l'épreuve en 35 secondes.

« Mon seul objectif était de patiner [...] beaucoup mieux techniquement. Je me suis surtout appliqué dans mon premier virage et à d'autres endroits aussi dans la course, a-t-il poursuivi. La différence a été extrême au niveau de ma technique par rapport à ma course de vendredi. »

Il avait préalablement triomphé lors de la tenue des Coupes du monde de Calgary et de Salt Lake City.

Le Norvégien Havard Holmefjord Lorentzen (34,85 s) et le Néerlandais Jan Smeekens (34,95 s) ont été les seuls patineurs à vaincre le Québécois et à arrêter le chrono sous les 35 secondes.

Il s'en est toutefois fallu de bien peu pour que Boisvert-Lacroix soit relégué au pied du podium. Son plus proche poursuivant, le médaillé d'or néerlandais aux Jeux de Sotchi sur cette distance, Michel Mulder (35,01 s), a conclu l'épreuve avec un retard d'un maigre centième de seconde.

Les Canadiens Gilmore Junio (35,11 s), Laurent Dubreuil (35,57 s) et Alexandre St-Jean (37,58 s) ont terminé aux 10e, 15e et 16e échelons.

Autres résultats à la Coupe du monde d'Erfurt :

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards