Retour

Taux élevé de suicides en Mauricie-Centre-du-Québec

Le taux de suicide pour la Mauricie et le Centre-du-Québec a été de 17,5 pour 100 000 habitants entre 2012 et 2014, ce qui la place au triste palmarès des régions ayant le plus haut taux de suicide au Québec, après l'Abitibi-Témiscamingue et Chaudières-Appalaches.

La situation est particulièrement préoccupante chez les femmes. En Mauricie – Centre-du-Québec, 26 % des personnes qui se suicident sont des femmes, contrairement à 20 % dans le reste du Québec, des données qui proviennent d'un rapport publié lundi par l'Institut national de santé publique du Québec.

« Oui, il y a des efforts qui ont été faits dans les dernières années pour les hommes. Les comités, les tables de réalité masculine ont sûrement influencé, ont sûrement prévenu [des cas]. Les hommes vont chercher de l’aide plus rapidement également », note la directrice du Centre d’écoute et prévention suicide Drummond, Sandrine Van Houtte.

Je pense qu’il y a un travail à faire maintenant chez les femmes.

Sandrine Van Houtte

Elle croit que des programmes déjà en place, comme Sentinelle, sont efficaces.

« Une sentinelle, c’est une personne qui est apte à reconnaître une personne vulnérable au suicide, qui n’irait pas chercher de l’aide, mais qui va être repérée dans son milieu de vie, dans sa famille, où la personne gravite, et qui va amener la personne à aller chercher les bons services », souligne-t-elle.

Ce programme de formation est financé par le CIUSSS – Mauricie – Centre-du-Québec. « On a de la chance », note Mme Van Houtte.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un oisillon aide son frère à sortir de sa coquille





Rabais de la semaine