Retour

Tempête de grêle : l'heure est au nettoyage à Coaticook

Pour la deuxième fois en moins de deux mois, la ville de Coaticook a été frappée par une tempête, lundi. Des orages violents et de la grêle ont causé des dommages importants.

Un texte de Geneviève Proulx

Les grêlons, qui avaient la grosseur d'une pièce de 2 $, sont tombés pendant une vingtaine de minutes vers 15 h 30. Au lendemain de la tempête, la grêle était encore présente à de nombreux endroits.

Plusieurs arbres sont tombés et des branches sont cassées, entre autres sur la rue Norton. Des lignes électriques ont ainsi été abîmées causant des pannes électriques. Une collecte des débris d'arbres est prévue dans les prochains jours.

Certaines terres agricoles ont également subi des dommages.

Des centaines de voitures endommagées

Selon les premières estimations, plus de 1500 voitures ont subi des dommages à cause de la grêle. Le propriétaire de Maurais Ford soutient que les 100 voitures neuves et plusieurs voitures usagées ont été endommagées. Une équipe d'une vingtaine de débosseleurs de l'extérieur arrivera mercredi afin d'aider aux réparations. 

La présentation du parcours lumineux de Foresta Lumina a été annulée par mesure préventive. Les sentiers de randonnée pédestre ont aussi dû être évacués. Des travaux devront également être réalisés au cours de la journée au parc de la Gorge de Coaticook.

« On a été surpris comme tout le monde. Pour les impacts, pour l'instant, nous avons rétabli le camping. Les clients ont pu récupérer leur terrain et les chemins qui étaient bloqués ont été débloqués. L'électricité est revenue. C'est sûr qu'il y a des dommages dans les sentiers, mais à chaque grosse pluie, il y a des dommages », explique la directrice du parc de la Gorge de Coaticook, Caroline Sage.

Les représentations de mardi soir n'auront pas lieu « Nous voulons que l'expérience soit magique pour chaque visiteur et c'est pourquoi, nous avons décidé de prendre une courte pause. Nous souhaitons être de nouveau en opération dès le 5 août », ajoute-t-elle.

À certains endroits, les puisards n'ont pas été en mesure d'absorber immédiatement toute l'eau qui est tombée. Heureusement, le ruisseau Pratt est resté dans son lit. Le maire de Coaticook, Bertrand Lamoureux croit que les travaux, qui ont coûté 1 million de dollars, réalisés à la suite des inondations de juin ont aidé à garder le ruisseau tranquille. Malgré tout, il croit que la construction de bassins ou de canaux de rétention est nécessaire pour éviter des débordements futurs.

En fin de journée lundi, des équipes de la Ville s'affairaient à couper les arbres qui obstruaient la voie publique, à ramasser toutes les branches et à nettoyer les rues et les puisards obstrués par les feuilles et les branches. Le travail se poursuivait mardi.

Plus d'articles

Commentaires