Retour

Tempête de mars : pas d'impact sur le budget municipal

L'importante quantité de neige tombée sur la région de Sherbrooke cet hiver n'aura aucune incidence sur le budget municipal.

Même s'il est tombé 314 centimètres de neige cet hiver, une hausse de près de 50 % comparativement à la moyenne des cinq dernières années, l'efficacité des opérations de déneigement et les périodes de redoux ont permis d'éviter les dépassements de coûts, souligne la directrice du Service de l'entretien et de la voirie de Sherbrooke, Guylaine Boutin.

« À l'interne, on fait 75% du déneigement, il y a 25% qui est sous-traité et la troisième ressource qui nous permet, lorsqu'il y a de grosses tempêtes comme on a eues en mars, C'est qu'on fait appel à des lots opérés. On continue ce modèle-là qui nous donne beaucoup de flexibilité pour faire face de manière assez efficace contre tous les phénomènes météorologiqes. »

À elle seule, la tempête des 14 et 15 mars dernier a laissé 44 centimètres de neige sur la municipalité. Les périodes de redoux en janvier et février avaient cependant concordé avec les moments où la Ville prévoyait récupérer la neige, ce qui a épargné beaucoup de frais.

Un surplus de 500 000 $ a été enregistré pour la période se terminant en décembre 2016, tandis qu'un surplus de seulement 50 000 $ a été inscrit pour la période de janvier à avril 2017.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine