Retour

Tingwick : projet pilote pour récupérer davantage les plastiques agricoles

La municipalité de Tingwick veut éviter que des plastiques agricoles se retrouvent encore au dépotoir. Elle se lance donc un projet pilote pour revaloriser plus efficacement ces matières.

Les agriculteurs peuvent déjà récupérer ces matières. Ils n'ont qu'à les déposer dans le bac approprié lors de la collecte régulière. Or, selon plusieurs, cette collecte n'est pas adéquate.

« Avec le modèle actuel, chez nous, c'est environ douze bacs verts aux deux semaines, mais ce n'est plus suffisant », explique le producteur Jocelyn DeSerres.

Cette situation fait en sorte qu'une grande quantité de plastiques issus des fermes de la région finissent à l'enfouissement, selon des données préliminaires obtenues par la Municipalité.

« On parle à ce moment-ci de 30 % de nos déchets qui sont des plastiques agricoles. On savait que c'était problématique, donc on met l'accent là-dessus pour réduire ce 30% », explique la directrice générale de Tingwick, Chantale Ramsay.

La municipalité s'associe donc au Centre d'innovation sociale en agriculture de Victoriaville (CISA ). Le projet pilote a pour but de récupérer et caractériser plus efficacement ces matières sur le territoire.

Conteneurs

Des conteneurs à recyclage seront donc fournis aux agriculteurs qui participeront au projet d'une durée d'un an.

L'entreprise Gaudreau Environnement sera responsable du nouveau mode de cueillette et de la revente du plastique sur les marchés internationaux.

« La majorité de la matière est revendue au marché de l'export. Elle sera granulée et transformée en matière première », explique le directeur vente-marketing chez Gaudreau Environnement, Michel Lessard.

L'initiative a donné des succès ailleurs, comme dans la MRC de Coaticook : 200 tonnes de plastiques agricoles y sont récupérées chaque année auprès de 250 agriculteurs.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine