Retour

Toujours emprisonnée aux Bahamas, Karine Gagné change d’avocat

Regain d'espoir pour la famille de Karine Gagné, qui a décidé de changer d'avocat. C'est désormais le cabinet Munroe & Associates, à Nassau, aux Bahamas, qui va représenter la Canadienne emprisonnée sur l'île. Ses proches espèrent ainsi pouvoir obtenir bientôt sa libération.

Un texte de Marilyn Marceau

Karine Gagné, qui habite à Bécancour, est détenue dans ce pays des Caraïbes depuis près de deux mois. La femme de 23 ans, mère de trois enfants, est accusée d’avoir eu une relation sexuelle illégale avec un mineur lors d’une croisière. La présumée victime est un Américain de 15 ans.

Le père de l'accusée, Steve Gagné, affirme qu’il souhaitait avoir un avocat plus spécialisé dans ce genre de dossiers. Jusqu’à tout récemment, c’est le cabinet Bostwick and Bostwick, également installé aux Bahamas, qui représentait Karine Gagné.

Je n’étais pas vraiment satisfait, parce que les démarches étaient tellement longues, alors cela m’a incité à aller voir ailleurs.

Steve Gagné, père de l’accusée

La famille a espoir que les démarches pour obtenir la libération de Mme Gagné aboutissent finalement. Wayne Munroe a une trentaine d’années d’expérience comme avocat.

Démarches pour sa libération

La priorité du nouvel avocat, Me Munroe, est d’obtenir une libération sous caution pour la jeune femme.

Joint au téléphone à Nassau, il nous a dit croire qu’il avait de bonnes chances d’obtenir le droit qu’elle revienne au Canada entre ses comparutions au palais de justice de Nassau.

Il affirme qu’il a déjà réussi à obtenir des libérations sous caution pour deux Américains accusés de meurtre. Ils ont même pu retourner aux États-Unis en attendant la suite des procédures.

Me Munroe explique qu’une avocate de son cabinet a déjà rencontré l’accusée en prison. La prochaine étape sera de traduire les documents nécessaires à la requête pour sa libération.

Lorsque la requête sera déposée, une date d’audience devra être déterminée.

Coupable ou non coupable?

La prochaine comparution de Karine Gagné est prévue le 3 mars, devant la Cour suprême. Elle devra alors dire si elle plaide coupable ou non coupable.

La jeune femme a été arrêtée le 5 janvier à bord du bateau de croisière Norwegian Cruise Line. L’accusée avait gagné ce voyage en raison de ses bonnes performances de vente auprès d'un détaillant spécialisé dans le commerce d'objets sexuels à domicile.

Les faits reprochés se seraient produits dans la section casino du bateau, un endroit habituellement réservé aux personnes majeures.

Le nouvel avocat de Karine Gagné compte d’ailleurs miser sur cet aspect. Me Munroe a confié à Radio-Canada qu’il allait présenter ces arguments quant à la responsabilité des événements :

  • Pourquoi la compagnie de croisière a-t-elle laissé entrer un mineur dans la section casino?
  • Pourquoi la mère a-t-elle laissé entrer dans la section casino son fils de 15 ans?

Jusqu’à maintenant, les frais d’avocat et les procédures judiciaires ont coûté environ 7 000 dollars américains, selon Steve Gagné.

Karine Gagné a trois fillettes âgées de trois à cinq ans. Son père affirme qu’elles se portent bien, mais qu’elles s’ennuient de leur mère.

Son moral [à Karine Gagné] est quand même pas si pire, mais elle a hâte de s’en revenir au Québec. Elle s’ennuie de ses filles, elle s’ennuie de son monde.

Steve Gagné, père de l'accusée

Son père dit qu’il a « des hauts et des bas », mais que ce n’est « pas si pire, comparativement à ce que Karine peut endurer là-bas », dit-il.

Plus d'articles