Retour

Tourisme Cantons-de-l'Est : reconduction d'une entente de 1,7 M $

Les Cantons-de-l'Est bénéficient de nouveau d'un coup de pouce financier de la part du ministère du Tourisme. Québec annonce le renouvellement de l'Entente de partenariat régional en tourisme (EPRT) jusqu'en 2020.

Le ministère et Tourisme Cantons-de-l’Est injectent 867 000 $ chacun dans ce fonds de développement de l’offre touristique (FDOT), pour un montant total de 1 734 000 $.

« C’est une industrie excessivement importante pour la région. C’est 24 600 emplois ici, dans la région. On se doit de la soutenir », affirme le ministre responsable de la région de l’Estrie, Luc Fortin. « Avec la faiblesse du dollar canadien, il y a de bonnes années présentement pour le tourisme au Québec, surtout sur notre région. Il faut vraiment miser sur ce potentiel que nous avons. »

Jean-Michel Ryan, président de Tourisme Cantons-de-l’Est, explique que la région souhaite aider le développement de projets novateurs, qui auront le potentiel de mousser l’économie régionale. Les nouvelles idées sont recherchées, mais les entreprises existantes souhaitant améliorer leur offre pourraient également obtenir du financement.

« C’est en fonction du mérite. Si c’est un projet qui doit être bonifié et que son effet structurant est très fort, il aura [notre choix]. Si de nouveaux projets sont innovants, on va essayer de les supporter », souligne-t-il.

Julie Zeitlinger, copropriétaire de Vélovolant, estime qu’il s’agit d’une occasion intéressante pour les entreprises hors norme, qui ne cadrent pas avec les exigences habituelles des fonds de développement.

« C’est plus facile d’obtenir un soutien régional que de solliciter une aide financière à Québec », ajoute-t-elle.

400 000 $ de plus pour le tourisme

Il s’agit d’une bonification de plus de 400 000 $ de l’entente précédente, qui avait permis de soutenir 20 projets touristiques dans les Cantons-de-l’Est de 2012 à 2015. Foresta Lumina, entre autres, était du nombre, et avait reçu un financement de 150 000 $.

« Cela a donné la tape dans le dos qui a dit [que] le régional, maintenant, nous appuyait [pour ce projet] » a souligné la directrice générale du Parc de la Gorge de Coaticook, Caroline Sage. « Cela a permis ensuite de se décider d’aller de l’avant, et de poursuivre le développement du projet. »

Les promoteurs ont jusqu’au 28 septembre pour déposer leur proposition. La réponse devrait suivre au cours des semaines suivantes.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine