Retour

Tragédie de Lac-Mégantic : le procès commence lundi

Plus de quatre ans après l'explosion d'un train rempli de pétrole au centre-ville de Lac-Mégantic, le procès des trois accusés et anciens employés de la compagnie de chemin de fer Montreal, Maine & Atlantic Railway (MMA) s'ouvre cette semaine au palais de justice de Sherbrooke. Il doit se terminer le 21 décembre.

Un texte de Marie-Hélène Rousseau

La sélection des jurés commence le lundi 11 septembre. Une fois le jury formé, les procureurs aux poursuites criminelles et pénales tenteront de faire la preuve que Thomas Harding, Jean Demaître et Richard Labrie ont, par négligence criminelle, causé la mort des 47 victimes de la tragédie du 6 juillet 2013.

Trois accusés, 47 chefs d’accusation

Thomas Harding, 56 ans, était le mécanicien de locomotive aux commandes du convoi. L’homme de Farnham travaillait dans l’industrie ferroviaire depuis une trentaine d’années. « C’est très important pour lui que le procès ait lieu et que l’histoire soit connue. C’est une période extrêmement difficile. En plus d’avoir le cauchemar de la tragédie toujours avec lui, il y a un procès de quatre mois qui s’en vient, avec des conséquences potentielles fatidiques. Ça énerverait n’importe qui », raconte son avocat, Me Thomas Walsh.

Jean Demaître, 53 ans, occupait un poste de responsabilité au sein de la MMA lorsque l’accident est survenu. « Mon client est perturbé, le facteur stress commence à faire son oeuvre. Ça fait quatre ans qu’il est dans des procédures », explique son avocat Me Gaétan Bourassa.

Richard Labrie, 59 ans, était le contrôleur ferroviaire responsable de la circulation des trains entre Farnham et Lac-Mégantic. Il est représenté par Me Guy Poupart.

Les familles des victimes et les procédures criminelles

Les familles des 47 victimes vont-elles s’intéresser au procès criminel? Raymond Lafontaine, qui a perdu quatre de ses proches, dont son fils et ses deux brus, espère pouvoir se déplacer à l’occasion au palais de justice de Sherbrooke pour assister à certains témoignages. Quant à Jean Clusiault, qui a perdu sa fille, il espère pouvoir y être le plus souvent possible. « Je n’ai pas l’esprit vengeur là-dedans, mais ça m'intéresse. On va peut-être apprendre quelque chose de nouveau. »

Chronologie des procédures

  • 13 mai 2014 : Au lendemain de leur arrestation, Thomas Harding, Richard Labrie et Jean Demaître sont amenés à Lac-Mégantic où ils sont formellement accusés. Les trois hommes sont libérés par la suite.
  • 20 avril 2015 : Les trois accusés plaident non coupable aux accusations qui pèsent contre eux.
  • 12 avril 2017 : Le changement de venue est confirmé : le procès bilingue se tiendra à Sherbrooke et non à Lac-Mégantic.
  • 11 septembre 2017: Début de la sélection du jury et du procès par la suite.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine