Retour

Tragédie de Lac-Mégantic : nouvelle demande pour une enquête indépendante

Des citoyens de Lac-Mégantic réclament à nouveau une enquête indépendante sur la tragédie ferroviaire, survenue dans la nuit du 6 juillet 2013.

Cette requête survient dans la foulée des révélations concernant le versement de 75 millions de dollars dans le fonds d'indemnisation pour les victimes et les créanciers touchés par la catastrophe de Lac-Mégantic, afin de se prémunir contre les poursuites judiciaires.

« Le simple fait que le gouvernement fédéral se soit lui-même placé sous la protection juridique confirme qu'il pourrait être poursuivi pour sa responsabilité à ne pas avoir fait appliquer convenablement et avec rigueur tous les règlements de sécurité ferroviaire envers l'ancienne MMA », souligne le porte-parole de la Coalition des citoyens et organismes engagés pour la sécurité ferroviaire à Lac-Mégantic, Robert Bellefleur.

Robert Bellefleur rappelle qu'une pétition avait déjà été déposée à la Chambre des communes, plusieurs mois après la tragédie, pour réclamer la tenue d'une enquête indépendante. Cette demande avait alors été rejetée en bloc par le gouvernement conservateur de l'époque.

La pertinence d'une telle enquête semble d'autant plus évidente à la suite du silence radio d'Ottawa sur ce versement, soutient M. Bellefleur.

Un rapport accablant

M. Bellefleur rappelle que la première enquête publique a d'ailleurs été demandée à la suite des conclusions accablantes du rapport du Bureau de la sécurité des Transports concernant la responsabilité de Transports Canada dans la tragédie ferroviaire.

« Le rapport fait allusion sur le fait que Transports Canada avait fermé les yeux par rapport à l'ancienne compagnie MMA. On sait que cette compagnie avait commis de nombreuses infractions ferroviaires au cours des dernières années, et n'a jamais reçu de pénalité ou d'amende de Transports Canada. »

Transports Canada avait également autorisé certaines dérogations à la MMA pour qu'elle puisse faire le transport des matières dangereuses avec un seul chef de train, souligne-t-il. 

Silence du ministre des Transports

M. Bellefleur estime que le ministre des Transports, Marc Garneau, tente également de protéger Transports Canada.

« On lui a demandé de réparer les rails ici, à Lac-Mégantic, et il nous a dit que Transports Canada jugeait qu'ils sont selon les normes, alors qu'ils sont dans un état lamentable », affirme-t-il.

Interrogé la semaine dernière sur le montant versé dans le fonds d'indemnisation, le ministre avait répondu que la somme mise de côté par le gouvernement pour régler ce différend était une information « classifiée ».

M. Garneau avait aussi répété que le fédéral n'avait aucune responsabilité par rapport à la tragédie de Lac-Mégantic, qui a fait 47 morts et détruit une bonne partie de la petite municipalité de l'Estrie en 2013, une position défendue tant par les libéraux que par les conservateurs.

Le ministre avait cependant précisé qu'en dépit de l'absence de toute responsabilité, Ottawa avait tout de même décidé de contribuer au fonds en raison de l'impact du désastre sur Lac-Mégantic.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine