Retour

Troubles d'apprentissage : une journée pour outiller les parents organisée à Sherbrooke

Comment aider son enfant qui est atteint de dyspraxie ou d'un trouble déficitaire de l'attention avec ou sans hyperactivité? C'est le but de la première journée « Parents » organisée à Sherbrooke, ce samedi.

Au menu de la journée, conférences et aussi témoignages d'adultes atteints de dyspraxie. Ils parleront des défis qu'ils ont eus depuis leur enfance.

Cette journée est organisée en collaboration entre TDC Québec, anciennement l'AQED (l'Association québécoise pour les enfants dyspraxiques), et l'organisme TDAH Estrie.

« Les enfants dyspraxiques et atteints d'un TDAH ont souvent besoin d'outils technologiques à l'école, comme des ordinateurs, et on presque tout le temps un plan d'intervention. Comme parent, quand il s'agit de notre premier enfant, on est souvent démuni. Beaucoup de parents ont besoin de se confier et de demander de l'aide », explique Nathalie Tanguay de l'organisme TDC Québec et mère d'un enfant atteint de dyspraxie.

Les personnes qui souffrent de dyspraxie ont de la difficulté à effectuer des mouvements coordonnés. Ce trouble s'observe par l'incapacité relative de l'enfant à produire des sons ou des mots, ou à réussir certaines actions avec sa bouche.

« Le système de santé a beaucoup changé. Beaucoup de parents n'ont pas d'aide, n'ont pas accès à l'ergothérapeute au Centre de réadaptation », déplore Mme Tanguay.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine